Mémoires d'un dragon de l'Empire
facebook twitter

Mémoires d'un dragon de l'Empire

de la paix de Tilsit à la Restauration
1807-1819

de

chez SPM

Collection(s) : Kronos, n° 112

Paru le | Broché 356 pages

Tout public

Grand format Livre broché
33.00 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de Jean Tulard


Mémoires d'un dragon de l'Empire

De la Paix de Tilsit à la Restauration

Jacques-Joseph de Naylies (1786-1874) a laissé des mémoires conservés par ses descendants et demeurés, pour l'essentiel, inédits. Mémoires d'un dragon de l'Empire permet enfin d'accéder au récit des campagnes auxquelles il participe du traité de Tilsit (juillet 1807) à la Restauration.

Orphelin pauvre sous la Révolution, il reçoit néanmoins une solide instruction qui lui permet d'écrire avec précision, élégance et vivacité.

Engagé en 1805, il est capitaine en 1814 ; il fait de cette époque de combats et de bouleversements incessants un récit mêlant des observations sur la vie militaire, sur les combats, sur les pays où il est en campagne et sur leurs habitants. Son analyse de l'histoire en train de s'écrire frappe par sa lucidité.

Naylies rend hommage au génie de Napoléon mais constate son insatiabilité de pouvoir. « La vue se posait tristement sur des centaines de pareils tumuli recouvrant autant d'hécatombes offertes au dieu de la guerre, non pour défendre la patrie envahie mais pour satisfaire l'ambition effrénée d'un conquérant » écrit-il en revenant, en 1846, sur les champs de bataille de sa jeunesse.

Ce constat ne l'empêche pas d'observer l'empreinte laissée par l'Empereur dans le monde germanique ; s'étonnant de voir son portrait dans les rues de Berlin, il interroge un Allemand qui lui répond « Napoléon nous a fait beaucoup de mal matériellement mais il a fait marcher le siècle et la Prusse de cent ans. Sa mémoire est très populaire dans notre pays ».

De même, le récit de trois années de guerre en Espagne rend justice au comportement de l'armée française, corrigeant ainsi partiellement la terrible image qui en est demeurée.

À la chute de l'Empire, Jacques-Joseph de Naylies passe au service des Bourbons. Il leur demeure fidèle dans la suite de sa longue vie qui est comptée dans Mémoires d'un garde du Roi, à paraître chez le même éditeur.
Orphelin pauvre sous la Révolution, l'auteur s'engage dans l'armée en 1805. Promu capitaine en 1814, il suit la conquête napoléonienne, la consigne dans ses mémoires et confie une admiration teintée de regret face à la quête insatiable du pouvoir de l'Empereur. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 356 pages
Poids : 559 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-37999-012-0
EAN : 9782379990120