Mémoires de ma vie morte : galanteries, méditations, souvenirs, soliloques et conseils aux amants avec des réflexions variées sur la vertue et le mérite

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 266 pages
Poids : 235 g
Dimensions : 12cm X 19cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-246-74922-6
EAN : 9782246749226

Mémoires de ma vie morte

galanteries, méditations, souvenirs, soliloques et conseils aux amants avec des réflexions variées sur la vertue et le mérite

de

chez Grasset

Collection(s) : Les cahiers rouges

Paru le | Broché 266 pages

Impression à la demande
12.90 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais par G. Jean-Aubry


Quatrième de couverture

Les Mémoires de ma vie morte de George Moore (1852-1933) sortent enfin de l'oubli. Ressuscitant le Paris des années 1870, l'écrivain irlandais en laisse un tableau éblouissant, espiègle et profond. Montmartre, les grands boulevards, la Concorde, c'est toute la «ville païenne» qui saute aux yeux. Voici Verlaine, Huysmans, Villiers de l'Isle-Adam, mais aussi Cézanne et Manet. La partie anglaise est plus mélancolique, plus acérée. Moore sait tout dire, tout exprimer. Il sait être sensible comme Nerval et drôle comme Oscar Wilde. Les pages finales, consacrées à l'enterrement de sa mère en Irlande, composent une superbe méditation sur le temps. Heureusement, «nous n'avons du présent qu'une idée inconsciente, sans quoi nous ne pourrions pas vivre». George Moore a bien vécu, et beaucoup ressenti.

Du même auteur : George Moore