Mémoires

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 644 pages
Poids : 830 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-262-08760-9
EAN : 9782262087609

Mémoires

de

chez Perrin

Paru le | Broché 644 pages

Tout public

27.00 Disponible - Expédié sous 3 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'allemand par Ernest Jaeglé | édition présentée et annotée par Jean-Paul Bled


Quatrième de couverture

Comme Napoléon avant lui, Bismarck (1815-1898) domine de sa stature le XIXe siècle européen. À la tête du gouvernement pendant près de trente ans, de 1862 à 1890 - comme ministre-président de Prusse puis comme chancelier du Reich -, cet homme à la fois conservateur et révolutionnaire qui a façonné le visage de l'Allemagne et bouleversé le rapport des forces en Europe reste d'abord dans l'histoire comme le bâtisseur de l'unité allemande, obtenue au moyen de deux guerres victorieuses. La première en 1866 contre l'Autriche, la seconde en 1870-1871 contre la France, au terme de laquelle l'Empire allemand est proclamé le 18 janvier 1871 dans la galerie des Glaces du château de Versailles. L'objectif atteint, Bismarck s'emploie à l'enraciner. Cette lutte, il la mène sur deux fronts : à l'intérieur contre les « ennemis du Reich », les catholiques et les socialistes ; à l'extérieur contre une France avide de revanche, qu il travaille à isoler, édifiant un système diplomatique qui rassemble les grandes puissances continentales autour de l'Allemagne.

Aussitôt après avoir remis sa démission en mars 1890, Bismarck entreprend d'écrire ses Mémoires, qui couvriront sa vie entière, de son enfance jusqu'au terme de sa carrière politique. À l'exemple de César avec ses Commentaires, de Frédéric II avec ses Mémoires et de Napoléon avec son Mémorial, il veut dresser un monument à sa gloire. Entrer dans la légende. C'est aussi pour lui l'occasion de régler des comptes avec des personnalités allemandes et étrangères qui se sont mises en travers de sa route. Parmi ses cibles figure en bonne place le kaiser Guillaume II, qui l'a contraint à la démission et s'est empressé de jeter aux orties certains pans de sa politique. Ce témoignage rare et incontournable, pour qui veut comprendre ce siècle tumultueux, paraît en 1898 aussitôt après la mort de son auteur sous le titre Gedanken und Erinnerungen (« Pensées et Souvenirs ») et connaît immédiatement un énorme succès. En voici enfin l'évaluation critique de référence, présentée et annotée par jean-Paul Bled, le plus grand spécialiste du « chancelier de fer ».

Biographie

Grand connaisseur de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie, Jean-Paul Bled est professeur émérite à l'université Paris-IV-Sorbonne. Outre une biographie remarquée de Bismarck, il a notamment publié chez Perrin celles de François-Joseph, de Sophie de Habsbourg et de Marlène Dietrich.