Messagers du désastre
facebook google+ twitter

Messagers du désastre

Raphael Lemkin, Jan Karski et les génocides

de

chez Fayard

Collection(s) : Histoire

Paru le | Broché 287 pages

Grand format Livre broché
20.90 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par Jérémie Banel Librairie Fontaine Victor Hugo (Paris 16e)

Le XXe siècle aura vu se succéder trois génocides, dont les histoires et la compréhension, aussi diverses soient-elles, présentent de nombreuses similitudes. En partant de Raphael Lemkin (qui forgea le terme « génocide » pour décrire et lier le sort des arméniens de 1915 à celui des Juifs des années 40), et Jan Karski qui, chacun à leur manière, ont averti, prévenu, documenté l’extermination des Juifs d'Europe au moment même où celle-ci se produisait, Annette Becker propose à la fois un retour sur leur action, une mise en perspective du devenir « médiatique » de Jan Karski, témoin chez Lanzmann et personnage de fiction chez Yannick Haenel, et interroge surtout la façon dont les sociétés ont en leur temps refusé, plus ou moins consciemment, comme frappées de cécité, de prendre la mesure de l'horreur en cours. Elle pointe ainsi les limites des discours strictement mémoriels, inopérants sans un travail de Justice d'abord, d'Histoire ensuite.

Messagers du désastre

Dès 1941, une poignée d'hommes, dont Raphael Lemkin, un juriste juif, et Jan Karski, un catholique résistant, perçurent l'ampleur de la destruction des Juifs au sein des crimes de la Seconde Guerre mondiale. Mais ils ne rencontrèrent qu'incompréhension et rejet.

Forte de son regard de spécialiste de la Grande Guerre, Annette Becker éclaire d'une façon inédite l'un des points les plus sensibles de l'histoire : comment convaincre de l'impensable ? Pendant la Première Guerre mondiale, les Arméniens avaient déjà été victimes d'une extermination comparable. Pourquoi alors n'a-t-on pas voulu voir ce que Lemkin cherchait à nommer et faire reconnaître depuis les années vingt et trente jusqu'à l'adoption par l'ONU en 1948 de la « Convention pour la prévention et la punition du crime de génocide » ?

Ce livre replace dans le temps long, jusqu'aux films et fictions littéraires récentes - tels ceux de Claude Lanzmann ou Yannick Haenel -, le combat de ces hommes qui, du génocide des Arméniens à celui des Juifs, se sont battus pour faire voir au monde et condamner l'abominable. Depuis 1945, au vu de tant d'événements tragiques, avons-nous réellement compris leurs messages ?
Dès 1941, quelques-uns ont perçu l'ampleur et la nature spécifique de l'extermination des Juifs au sein des crimes de la Seconde Guerre mondiale. L'ouvrage retrace le destin de deux d'entre eux, deux Polonais qui ont exporté des documents accablants vers l'Angleterre et les Etats-Unis. Mais malgré toutes les preuves, les résistances furent fortes quant à la prise de conscience du génocide. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 287 pages
Poids : 480 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-213-66655-6
EAN : 9782213666556

Du même auteur : Annette Becker