Minima moralia
facebook twitter

Minima moralia

réflexions sur la vie mutilée

de

chez Payot

Collection(s) : Petite bibliothèque Payot, n° 477

Paru le | Broché 356 pages

Public motivé

Poche Livre broché
10.70 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'allemand par Eliane Kaufholz et Jean-René Ladmira | postface de Miguel Abensour


« La nostalgie du dimanche n'est pas le désir de retrouver le foyer après une semaine de travail, mais la nostalgie d'un état libéré de la nécessité d'une telle semaine. »

Minima moralia est, selon Habermas, « le chef-d'oeuvre d'un écrivain égaré parmi les fonctionnaires » ; autrement dit : l'invention d'une écriture anti-autoritaire. Entre les moralistes français, Marx et les romantiques allemands, Adorno entreprend, à travers de courts chapitres, vignettes, instantanés, une critique du mensonge de la société moderne, pourchassant au plus intime de l'existence individuelle les puissances objectives qui la déterminent et l'oppriment. Ce livre, qu'il convient d'étudier comme une somme, est à accueillir comme un art d'écrire, à méditer comme un art de penser et à pratiquer comme un art de vivre. Mieux : un art de résister.
Une critique, fondée sur la pensée de G.W.F. Hegel, de la société moderne et d'une vie privée dominée par la consommation qui tout en l'aliénant la prive de son autonomie et de sa substance. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 356 pages
Poids : 220 g
Dimensions : 11cm X 17cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-228-91449-9
EAN : 9782228914499

Du même auteur : Theodor Wiesengrund Adorno