Mon quotidien dans le coma
facebook twitter

Mon quotidien dans le coma

quand vous pensiez que j'étais mort

de

chez Futuropolis

Paru le | Relié 173 pages

Grand format Livre relié
24.00 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par Margot Engelbach La Librairie (Clermont-Ferrand)

En 2002, le jour de l’anniversaire de sa fille Jeanne, Matthieu est soudain pris de violents maux de tête, de vomissements et de pertes de vue qui le mettent à terre. Incapable de bouger, il parvient à appeler sa femme à l’aide avant de perdre connaissance. Quelques heures plus tard, c’est presque mort qu’il atterrit sur une table d’opération, où on va lui ôter une première tumeur au cerveau. Le quotidien que nous décrit l’auteur est très dur : longue hospitalisation, coma, pertes de mémoire, rééducation, traitements, arrêt du dessin, vie de famille bouleversée… avant d’être, quelques années plus tard, touché par une seconde tumeur. Cette bande dessinée est issue d’un processus thérapeutique : alors qu’il n’arrivait plus à dessiner, Matthieu Blanchin a commencé à raconter cette période difficile par l’écriture, se conformant ainsi aux conseils d’un thérapeute un peu original. Et cela fonctionne. Il décrit un processus médical difficile à percevoir pour ceux qui n’ont pas été confrontés à ce type de maladie : symptômes, défilé des médecins, opération, diagnostics variés, thérapeutes plus ou moins compétents et plus ou moins conventionnels, des traitements pas toujours efficaces, effets secondaires… En parallèle, une large place est accordée aux membres de la famille, à leur comportement face à la maladie. Que ce soit sa femme (le passage où elle prend la parole est très intéressant), sa fille de 2 ans dont il a de plus en plus de mal à s’occuper, ou ses parents, en particulier sa mère qui a tendance à infantiliser son fils malade. Il humanise chacun par petites touches. Enfin (c’est ce qui donne toute sa puissance à l’ouvrage), l’auteur nous plonge dans les méandres de ce cerveau qui ne fonctionne plus aussi bien. Le dessin permet de décrire une expérience proche de la science-fiction, où Matthieu se voit « d’en haut », ressent une longue descente aux enfers où son esprit a l’impression d’être prisonnier de son corps, notamment lorsqu’il entend ses proches lui parler et qu’il ne parvient pas à leur répondre. Le dessin, toujours en noir et blanc, est particulièrement expressif lors de ces passages. Le lecteur est touché, ressentant un malaise, une drôle de sensation qui donne le sentiment d’accompagner le protagoniste principal dans cette terrible épreuve, de partager sa souffrance. Et d’être soulagé par sa rémission. Matthieu Blanchin réussit avec brio le passage à la bande dessinée autobiographique, en livrant un témoignage qui touche par sa justesse et sa sincérité.

Chers tous,

Je ne sais pas si j'aurai la force de terminer cette lettre, que je tente d'envoyer en pensée, car l'usage de mon corps m'est le plus souvent interdit. Mes seuls souvenirs à peu près stables sont ces terribles maux de tête qui m'ont assailli il y a - comment le savoir - des mois, des années ? Depuis, des voyages terrifiants alternent avec des instants sublimes où j'ai la sensation de ne faire qu'un avec l'univers...

Parfois, je vous vois vous approcher tout près de moi pour me parler, mais vous ne m'entendez pas.
À l'aide ! Sauvez-moi d'ici !

Matthieu
Témoignage de l'auteur sur son opération d'une tumeur au cerveau et sur son difficile retour à la vie. Un voyage intérieur et sensoriel au fil de ses douleurs, de ses tourments, de ses rêves et de son quotidien, partagé entre sa famille, ses visites médicales et son incapacité à reprendre le dessin. ©Electre 2020
Format : Relié
Nb de pages : 173 pages
Poids : 976 g
Dimensions : 22cm X 30cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7548-0831-6
EAN : 9782754808316

Du même auteur : Matthieu Blanchin