Monarques

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 375 pages
Poids : 466 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-226-31810-7
EAN : 9782226318107

Monarques

de ,

chez Albin Michel

Collection(s) : Romans français

Paru le | Broché 375 pages

21.50 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Béatrice Putégnat Librairie Lamartine (Paris 16e)

Un roman épistolaire écrit à quatre mains. Né au Mexique, terminé en France, Monarques est un jeu de pistes romanesque divinement subtil. Comme le papillon éponyme. Une fois par an, entre août et octobre, des millions de ces papillons quittent le Canada et les États-Unis pour passer l’hiver au Mexique. Pendant le voyage, ils se reproduisent. Au printemps, leurs descendants reprennent la route du Nord. Un périple de 4 500 kilomètres qui les mène chaque année vers les mêmes « sapins sacrés » que leurs ancêtres avec, pour unique guide, la boussole magnétique. Ainsi, Monarques est un voyage dans l’espace et dans le temps, dans la mémoire et la transmission, le rêve et la réalité. Un homme, une femme… L’aventure commence. Augusto Solis écrit à la belle Lorelei Luger. Un prénom de légende pour un nom qui évoque la mort. Car Lorelei est une espionne allemande, fatale et mystérieuse. Elle a disparu. Jules Daumier, un Parigot de Ménilmontant, reçoit la missive à sa place. Il répond à Augusto qui vit au Mexique. S’ensuit une course-poursuite, un chassé-croisé entre Ménilmontant, Mexico, Hollywood et les studios Disney, Berlin… qui ne laisse au lecteur aucun répit. Les personnages sont pris dans la tourmente de la montée du nazisme et de la guerre. À la fois quête et enquête, l’intrigue se tisse entre réalité historique et roman d’aventure pour s’achever de nos jours. Entre les lettres échangées, une mystérieuse voix surgit pour donner à Monarques une ampleur intemporelle et magique. Une voix d’outre-tombe. Presque incantatoire, mythique. Le Français Sébastien Rutés a terminé le roman. Son comparse Juan Hernàndez Luna est mort entre-temps. Considéré comme l’un des maîtres du polar au Mexique, sa voix résonne tout au long des pages de Monarques. Au-delà du temps, l’histoire continue.

Quatrième de couverture

Monarques

« Comme les monarques, quitter le sanctuaire pour migrer sur des routes dont le souvenir n'est pas nôtre, quêter ces lieux qu'on n'imagine qu'en rêve, se sacrer soi-même souverain de monarchies nouvelles ou, en chemin, se brûler les ailes. »

Ménilmontant, Mexico, un ring de catch, un studio hollywoodien, l'Ange français, Berlin 1936, un nain et un bocal d'escargots, un vol de papillons, une troublante espionne allemande... et une correspondance qui tisse le fil entre passé et présent, réalité et vie rêvée.

Née au Mexique devant une bouteille de rhum et un soda pamplemousse, l'idée de ce roman de la mémoire, aussi baroque que virtuose, est celle d'un jeu de piste à la Cortázar entre deux écrivains : le Mexicain Juan Hernández Luna et le Français Sébastien Rutés.

Du même auteur : Sébastien Rutés


Du même auteur : Juan Hernández Luna