Naissance de notre force
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 276 pages
Poids : 283 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-08-124875-5
EAN : 9782081248755

Naissance de notre force

de

chez Climats

Collection(s) : Roman Climats

Paru le | Broché 276 pages

18.30 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de Richard Greeman


Quatrième de couverture

Naissance de notre force

En 1917, Victor Serge est à Barcelone, où il se joint aux anarchistes et participe à une insurrection ouvrière qui échoue de peu à renverser le gouvernement. Il répond alors à l'appel de la Russie insurgée - patrie d'où ses parents révolutionnaires avaient dû s'exiler -, et arrive à Petrograd début 1919, rejoignant les rangs des bolcheviks aux heures les plus sombres de la guerre civile. Alors qu'à Barcelone, la défaite était en partie transmuée en victoire par l'héroïsme exalté des masses qui s'éveillaient à la conscience de leur pouvoir, à Petrograd, les révolutionnaires affrontent une question ardue : sont-ils capables d'apprendre à user de ce pouvoir ?

Bienvenue dans le monde romanesque de Victor Serge. C'est un vaste monde, comprenant la Russie, plusieurs pays d'Europe (France, Espagne, Allemagne), et le Mexique. Il grouille de personnages de toutes classes, situés des deux côtés de la guerre sociale - révolutionnaires et contre-révolutionnaires, fonctionnaires, poètes, bandits, concierges -, tous soulevés par le même ouragan. Au coeur de ce monde se retrouvent les camarades - cette fraternité de militants et de révolutionnaires que Serge appelle « l'internationale invisible ».

Biographie

La trilogie de romans édités chez Climats - Les Hommes dans la prison, Naissance de notre force et Ville conquise - reflète la vie aventureuse du révolutionnaire Victor Serge. Né à Bruxelles de parents russes anti-tsaristes en 1890, il s'engage à quinze ans dans l'anarchisme. Emprisonné en 1912, à la suite de l'affaire des « bandits tragiques », expulsé de France en 1917, il rejoint Barcelone puis Petrograd. Opposant inconditionnel au régime totalitaire, Serge est à nouveau arrêté en 1928, puis relâché par Staline en 1936 grâce à l'intervention de Romain Rolland. De retour en Europe, il dénonce les procès de Moscou, s'engage avec le Poum dans la révolution espagnole, et traduit Trotski. En juin 1940, il quitte Paris, rejoint Marseille aux côtés de Varian Fry et d'André Breton, puis s'exile au Mexique, où il meurt dans la misère en 1947.

Du même auteur : Victor Serge