Nostradamus s'en va-t-en guerre, 1914-1918
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 188 pages
Poids : 226 g
Dimensions : 14cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-01-237635-9
EAN : 9782012376359

Nostradamus s'en va-t-en guerre, 1914-1918

de

chez Hachette Littératures

Paru le | Broché 188 pages

Tout public

Impression à la demande
22.58 Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface Jay Winter


Quatrième de couverture

Nostradamus s'en va-t-en guerre

Imagine-t-on qu'à la veille de fuir la capitale, le 2 septembre 1914, le gouvernement français convoque Mme Fraya, une voyante mondaine, pour lui demander si l'ennemi s'emparera de Paris ? Sait-on que le président Raymond Poincaré a invité cette même Mme Fraya à l'Élysée en 1917 pour lui poser des questions sur la fin de la guerre ? Ou encore qu'il a accueilli une jeune bergère vendéenne qui, se croyant une nouvelle Jeanne d'Arc, prétendait avoir reçu de Dieu la mission de bouter l'ennemi hors de France ?

De 1914 à 1918, une flambée de prophétisme et de voyance saisit en effet les Français qui tentent de se rassurer comme ils peuvent en déchiffrant les quatrains de Nostradamus et les lignes de la main, en interrogeant les esprits, les boules de cristal ou le marc de café, tandis que les poilus, dans les tranchées, communient dans des rituels magiques censés les protéger de la mort. En ces temps d'angoisse, les contemporains s'en remettent tout simplement à l'occulte pour mieux supporter le présent et espérer enfin en l'avenir.

Jean-Yves Le Naour rend compte ici d'une culture populaire, longtemps ignorée par les historiens, et offre une nouvelle approche pour la compréhension du premier conflit mondial.

Biographie

Jean-Yves Le Naour est docteur en histoire contemporaine et spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l'entre-deux-guerres. Il a déjà publié, entre autres, chez Hachette Littératures Le Soldat inconnu vivant (1918-1942), La Honte noire, Le Corbeau, L'Affaire Malvy (Prix Henri Hertz 2008).

Du même auteur : Jean-Yves Le Naour