Orphelins de Dieu

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 235 pages
Poids : 236 g
Dimensions : 12cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-330-03593-8
EAN : 9782330035938

Orphelins de Dieu

de

chez Actes Sud

Collection(s) : Domaine français

Paru le | Broché sous jaquette 235 pages

20.00 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par CHARLÈNE BUSALLI, Librairie du Tramway, Lyon

Depuis la mort de leurs parents, Vénérande et son frère Petit Charles mènent une vie solitaire au milieu des collines corses. Un jour, alors que Petit Charles garde les moutons, il est attaqué par des bandits qui tuent et volent six de ses brebis, en prenant soin de lui couper la langue afin qu’il ne puisse pas les dénoncer. Vénérande se jure de le venger. Elle va alors trouver un homme qu’elle connaît de réputation, Ange Colomba, surnommé L’Infernu en raison du grand nombre d’hommes qu’il a tués. La jeune femme ne se contente pas de lui demander d’exécuter les quatre hommes qui ont mutilé son frère, elle insiste pour l’accompagner afin de les voir mourir de ses yeux. L’ancien rebelle devenu tueur à gages est à présent un vieil homme alcoolique et à moitié malade, mais il accepte ce dernier contrat avant de se retirer. Tout en s’acquittant de sa mission, L’Infernu raconte son parcours à Vénérande, notamment ses jeunes années passées au sein de la bande du célèbre Théodore Poli. S’il cherche l’absolution, Vénérande n’est pas le genre de femme impressionnable prête à la lui donner si facilement…

Quatrième de couverture

Le point de vue des éditeurs

Résolue à venger son frère, à qui quatre répugnantes crapules ont tranché la langue sans oublier de le défigurer, Vénérande, jeune paysanne au coeur aride, s'adjoint les services de L'Infernu, tueur à gages réputé pour sa sauvagerie, et s'embarque avec lui dans une traque sanguinaire à travers les montagnes corses du XIXe siècle.

Au gré de leur chevauchée vers la tanière des Santa Lucia - la fratrie à abattre -, L'Infernu raconte à sa « disciple » son engagement, jadis, dans l'armée des insoumis, meute de mercenaires sans foi ni loi prompte à confondre patriotisme, geste guerrière et brigandage éhonté, semant terreur et chaos de vallées escarpées en villages désolés, de tavernes et bordels immondes en marécages infestés. L'abandon avec lequel L'Infernu se livre à Vénérande, au terme d'une existence passée à chercher en vain son humanité au-delà du chaos des armes, confère au sanglant baroud d'honneur de ce vaincu de l'Histoire les vertus d'une ultime et poignante transmission, qui culmine lors de l'assaut final.

Insolemment archaïque et parfaitement actuelle, cette épopée héroïque en forme de « western » réinvente superbement l'innocence des grands récits fondateurs à l'état natif, quand le commerce des hommes et des dieux, des héros et des monstres, pouvait encore faire le lit des mythes sans que nulle glose n'en vienne affadir les pouvoirs.

Biographie

Né en 1968, Marc Biancarelli est enseignant de langue corse. Poète, nouvelliste, dramaturge et romancier, il a publié de nombreux ouvrages en corse et en français, pour l'essentiel aux éditions Albiana, où la version originale de Murtoriu (Actes Sud, 2012) a paru en 2009.

Du même auteur : Marcu Biancarelli