Paris et ses églises de la Belle Epoque à nos jours
facebook twitter

Fiche technique

Format : Relié sous jaquette
Nb de pages : 415 pages
Poids : 2048 g
Dimensions : 23cm X 29cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7084-1030-5
EAN : 9782708410305

Paris et ses églises de la Belle Epoque à nos jours

chez Picard

Collection(s) : Paris et ses églises

Paru le | Relié sous jaquette 415 pages

Public motivé

64.00 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Antoine Le Bas, Isabelle Renaud-Chamska, Isabelle Saint-Martin et al. | photographies originales de Pascal Goemaere, Marc-Antoine Mouterde et Patrice Yakan | préface par Jean-Marie Duthilleul


Quatrième de couverture

Contrairement aux idées reçues, l'architecture religieuse parisienne ne s'arrête pas à la fin du XIXe siècle. Ce volume, qui présente les lieux de culte construits à Paris après 1905, date de la séparation des Églises et de l'État, compte soixante-quinze églises et chapelles dont le nombre, l'intérêt historique, la variété esthétique et les qualités liturgiques sont d'une surprenante richesse. Il est temps en effet d'étudier le XXe siècle de façon systématique et raisonnée, en particulier son patrimoine religieux, et pas uniquement celui qui bénéficie de grandes signatures. C'est là un sujet neuf à découvrir. Les églises parisiennes du XXe siècle ont ainsi mobilisé, souvent avec passion, nombre d'architectes, célèbres ou moins connus, qui ont puisé dans un répertoire formel et des ressources techniques multiples : métal, bois, béton, céramique, brique, verre... De très nombreux artistes, souvent de premier plan, ont été sollicités pour décorer ces édifices, renouvelant le vocabulaire et le répertoire iconographiques, faisant de beaucoup d'églises de véritables chef-d'oeuvres caractéristiques de leur époque, morceaux d'anthologies de l'histoire de l'art français. Si les soixante-quinze lieux de culte édifiés n'ont pas tous les mêmes qualités ni la même importance, chacun d'eux est le fruit d'une réflexion propre à un contexte et un territoire donnés. Chacune de ces églises et de ces chapelles participe à l'élaboration d'un nouvel urbanisme et au dessin d'un nouveau visage de Paris. Cet ouvrage collectif, rassemblant historiens de l'art, spécialistes de l'architecture et du patrimoine, de la liturgie ou des orgues, cherche à en présenter les aspects les plus originaux et les plus novateurs.

Biographie

Antoine Le Bas, conservateur en chef honoraire du patrimoine, est l'auteur de plusieurs études et articles concernant les différents aspects du patrimoine du XXe siècle ; à ce titre, il a travaillé sur l'architecture religieuse édifiée à cette période au sein de la région parisienne, qu'il a contribué à faire mieux connaître et à protéger.

Éric Lebrun est, depuis 1990, titulaire du grand orgue Cavaillé-Coll de l'église Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts à Paris. Professeur, interprète et compositeur reconnu sur la scène internationale, il est membre-rapporteur de la commission des Monuments historiques et auteur de nombreux ouvrages et enregistrements.

Isabelle Renaud-Chamska est professeur agrégée de lettres classiques, docteur d'État en lettres et sciences humaines, et diplômée de l'Institut catholique de Paris. Elle a été responsable du Comité national d'art sacré et rédactrice en chef des Chroniques d'art sacré, puis présidente d'Art, Culture et Foi / Paris. Spécialiste de liturgie, elle travaille sur les liens entre le patrimoine et la création et sur le rapport entre l'art et le sacré.

Isabelle Saint-Martin est directrice d'études à l'École pratique des hautes études (EPHE, PSL) au sein de laquelle elle dirige l'Institut européen en sciences des religions. Ses recherches portent principalement sur les relations entre le christianisme et les arts visuels à l'époque contemporaine.

Claire Vignes-Dumas est historienne de l'art, médiéviste de formation et fresquiste. Chargée de la protection au titre des monuments historiques à la Direction des affaires culturelles d'Île-de-France, elle a contribué par ses travaux à la redécouverte de l'art religieux du XXe siècle. Elle a notamment été chargée de l'étude en vue de la remise du label Patrimoine du XXe siècle à 75 édifices religieux en Île-de-France.