Paris ville invisible
facebook twitter

Fiche technique

Format : Relié sous jaquette
Nb de pages : 181 pages
Poids : 576 g
Dimensions : 17cm X 25cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-490077-61-8
EAN : 9782490077618

Paris ville invisible

de ,

chez Ed. B42

Paru le | Relié sous jaquette 181 pages

Tout public

24.00 Disponible - Expédié sous 48h ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Paris se donne si facilement au regard des peintres et des touristes, elle a si souvent été le sujet de livres ou de photographies qu'on en oublie les difficultés des milliers d'ingénieurs, de techniciens, de fonctionnaires, d'habitants et de commerçants pour la rendre visible. Bruno Latour et Emilie Hermant nous font visiter des lieux, habituellement fermés aux passants, dans lesquels s'élaborent les innombrables techniques qui rendent la vie possible aux Parisiens - ces lieux dits « panoptiques » d'où l'on ne voit justement jamais Paris tout entière.

À travers leur enquête photographique rééditée ici sous une nouvelle forme, les auteurs décortiquent ce qui constitue l'unicité d'une ville comme Paris, tant sur le plan sociologique qu'architectural et urbanistique. Suivant à la trace les problèmes pratiques que pose la coexistence d'un si grand nombre d'individus sur une si petite surface, ils saisissent autrement ce que nous entendons par la notion de « collectif ».

Chacun des cheminements inattendus de Paris ville invisible repose à sa manière la question de la nature du lien social. En suivant la myriade de traces que nous laissons quotidiennement (depuis nos chasses d'eau jusqu'au prix des abricots que nous achetons au marché, en passant par nos bulletins de vote, l'heure de nos montres et nos comportements ou ceux des pigeons que le mobilier urbain essaie de corriger), ce livre dévoile peu à peu que Paris, en tant que totalité, est aussi insaisissable qu'invisible - sauf peut-être pour ses touristes !

Biographie

Bruno Latour est professeur émérite associé au médialab de Sciences Po et continue d'enseigner dans le programme d'expérientation en arts politiques (SPEAP). Il est notamment l'auteur de Nous n'avons jamais été modernes (La Découverte, 1991), Face à Gaïa. Huit conférences sur le nouveau régime climatique (La Découverte, 2015), Où atterrir ? Comment s'orienter en politique (La Découverte, 2017), et Où suis-je ? (La Découverte, 2021). Il a reçu le prix Holberg de sciences sociales en 2013 et le prix Kyoto arts et philosophie en 2021.

Émilie Hermant est une chercheuse dans le domaine de la santé qui utilise souvent la photographie pour ses enquêtes. Après avoir travaillé avec Bruno Latour et Tobie Nathan, elle a fondé en 2012, avec Valérie Pihet, Dingdingdong - Institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington. Elle a notamment publié Clinique de l'infortune (La Découverte, 2004), Réveiller l'aurore (Seuil, 2009) et Le Chemin des possibles. La maladie de Huntington entre les mains de ses usagers (avec Valérie Pihet, Éditions Dingdingdong, 2017).

Du même auteur : Bruno Latour