Paul et Laura Lafargue : du droit à la paresse au droit de choisir sa mort
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 220 pages
Poids : 282 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
EAN : 9782747514880

Paul et Laura Lafargue

du droit à la paresse au droit de choisir sa mort

de

chez L'Harmattan

Paru le | Broché 220 pages

Tout public

23.00 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

En 1868, Laura Marx, fille de l'auteur du Capital, épouse à Londres un étudiant français exilé pour agitation politique, Paul Lafargue. Après l'amnistie des Communards, Paul et Laura s'installent à Paris où, fervents disciples de leur père et beau-père, ils consacrent leur vie à la diffusion et à la vulgarisation de la philosophie marxiste en France, au côté de Jules Guesde.

Polémiste virulent et journaliste ardent, Paul Lafargue prêche la révolution prolétarienne auprès des ouvriers français. Il devient célèbre en publiant Le Droit à la Paresse texte satirique et provocateur, promesse de réduction de la durée du travail (de 70 à ... 25 heures par semaine). Incarcéré pour trouble à l'ordre public après le massacre de Fourmies, il est élu député de Lille et participe à tous les combats socialistes. Lénine, durant son exil en France, devient l'ami des Lafargue et fréquente leur maison de Draveil.

En 1911, à la veille de leurs soixante-dix ans, Paul et Laura Lafargue se suicident en stoïciens pour échapper à l'impitoyable vieillesse et à ses conséquences, posant tragiquement un problème qui n'a toujours pas trouvé de solution.

Biographie

Jacques Macé, né en 1937 et ancien cadre dans l'industrie aéronautique, Jacques Macé utilise aujourd'hui son Droit à la Paresse en effectuant des recherches historiques sur des personnages méconnus du XIXe siècle. Dans cette biographie de Paul et Laura Lafargue, faisant appel à des documents inédits, son intention est plus de faire découvrir les personnalités contrastées d'un couple uni par les drames de son existence et par ses espoirs que de présenter des doctrines et des œuvres bien connues.