Petit traité de hasardologie
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : VIII-164 pages
Poids : 228 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84225-191-8
EAN : 9782842251918

Petit traité de hasardologie

de

chez Cassini

Paru le | Broché VIII-164 pages

Tout public

14.00 Indisponible

postface de Guillaume Lecointre | illustrations de Nicolas Pavloff


Quatrième de couverture

Comme tous les événements sont réputés arriver soit par hasard, soit « pas par hasard », rien ne saurait échapper à un prétendu traité de hasardologie. Voilà pourquoi le lecteur trouvera ici pêle-mêle des considérations sur l'astrologie, la mécanique quantique, les scores du football ou les blagues de Coluche.

Ce « traité » relie des idées élémentaires et intuitives à des connaissances plus savantes dispersées dans bien des livres, mais rarement réunies dans un ouvrage de vulgarisation. Puisqu'il s'adresse à un large public, les mathématiques n'y sont qu'exceptionnellement tolérées et toujours à titre facultatif.

Du côté du « pas par hasard », Hubert Krivine insiste notamment sur la distinction entre corrélation (événements qui semblent aller de pair) et causalité. Les « démonstrations » fondées sur la confusion entre ces deux notions sont la spécialité de nombre de journalistes et d'hommes politiques, particulièrement quand ils parlent d'économie.

Quant au hasard, on a pu croire que la science moderne, celle de Newton, fondée sur des lois qui permettent de calculer l'état futur du monde à partir de son état présent, l'avait éliminé ; ou plus exactement l'avait cantonné à ce qui résulte de l'impossibilité d'une connaissance complète de « l'état présent ».

En réalité, comme l'explique Hubert Krivine, le développement des sciences depuis la fin du XIXe siècle a plutôt réhabilité la notion de hasard (en témoignent la physique statistique, la théorie du chaos, la physique quantique et surtout la biologie) et bousculé ce faisant l'idée que si tout événement doit bien avoir une cause, identifiée ou pas, le hasard ne serait que le signe de notre ignorance.

Du même auteur : Hubert Krivine