Poèmes
facebook twitter

Poèmes

de

chez Istituto italiano di cultura di Parigi

Collection(s) : Cahiers de l'Hôtel de Galliffet. Nouvelle série, n° 5

Paru le | Broché 217 pages

Grand format Livre broché
18.00 Disponible - Expédié sous 6 à 10 jours ouvrés - COVID oblige
Ajouter au panier Frais de livraison

choix et traduction de l'italien par Irène Lentin, Stefano Mangano et Ambra Zorat | préface de René de Ceccatty | postface de Luca Clerici


Anna Maria Ortese est surtout connue comme romancière, L'Iguane, Le Port de Tolède, La Douleur du chardonneret, Alonso et les visionnaires, et moins par ses poèmes, y compris en Italie, où les deux recueils, Mon pays est la nuit et La Lune qui passe ont été publiés en 1996 puis en 1998, l'année de sa mort. C'est un peu comme si, à côté d'une écriture destinée au Lecteur - qu'elle interpelle souvent dans ses romans - elle avait eu une écriture plus intime et personnelle ou tenu « un journal de l'âme », ainsi qu'elle définit, dans Le Port de Tolède, un groupe de ces poèmes. Et on pourrait continuer à voir, dans la poésie d'Anna Maria Ortese, dans ce jardin secret, comme on le fait souvent, l'esquisse dont on trouve de plus amples développements ou illustrations dans les romans. Mais une vue dialectique des choses serait peut-être plus équitable si l'on considérait que l'esquisse se poursuit d'un poème à l'autre, qu'elle forme alors des diptyques ou des triptyques, embrasse une section poétique, s'étend à l'ensemble d'un recueil ou des deux recueils qui ont d'ailleurs - est-ce un hasard ? - une scansion chronologique identique. Et cette grande esquisse, cette plus vaste construction poétique à travers le temps n'aurait pas lieu d'être si elle n'exprimait une visio mundi inséparable d'une visio Dei. Dieu, le monde, la Création, l'autre, le fini et l'infini, voilà qui anime le dialogue sans fin - et le questionnement - de l'oeuvre poétique d'Anna Maria Ortese.
Ce volume rassemble des poèmes écrits entre 1930 et les années 1990, dont certains ont été rassemblés en recueils. Plus connue en tant que romancière, A.M. Ortese (1914-1998), qui souvent interpelle le lecteur dans ses romans, s'adresse à lui de façon intime et personnelle dans sa poésie. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 217 pages
Poids : 346 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-919205-09-7
EAN : 9782919205097

Du même auteur : Anna Maria Ortese