Premier bilan après l'apocalypse
facebook google+ twitter

Premier bilan après l'apocalypse

essai

de

chez Grasset

Paru le

Grand format Livre broché
20.80 Délai de livraison : en fonction des délais fournisseurs, perturbés en cette période
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par LE LOUPP MÉLANIE, Librairie LETTRE ET MERVEILLES, Pontoise

À l’ère du livre numérique, du téléchargement et des difficultés que peuvent rencontrer les librairies indépendantes, Frédéric Beigbeder offre une vraie cure de jouvence au livre. En effet, l’auteur entretient un rapport au livre qui peut presque se révéler émouvant, tant aujourd’hui, le comme il le nomme affectueusement, devient un objet en perte de vitesse et de moins en moins considéré. Sa préface est remarquable et donne à réfléchir sur notre propre rapport au livre, mais aussi à la littérature. est une suite à D, paru il y a tout juste dix ans, et dans lequel Frédéric Beigbeder commentait avec un savant mélange d’humour et d’esprit le top 50 des lectures favorites des Français. Ainsi, ce nouvel essai lui permet de présenter ses cent œuvres préférées. Ce fut sûrement un rude labeur que d’établir des choix, de dresser une liste, d’ajouter, de retrancher… Il lui a fallu évaluer les livres selon un barème qu’il a choisi, barème plutôt cocasse et qu’il énumère dans sa préface, du genre : si l’auteur est beau, mort, si l’œuvre est courte ou encore réussit à faire monter le désir, etc. À la suite de ce choix cornélien, on sent à quel point Frédéric Beigbeder a pris plaisir à disserter sur ceux qu’il considère comme des modèles, des semblables, des amis, et qui lui ont fait vivre de vraies émotions littéraires. Il n’est certes pas simple de parler d’un écrivain quand on en est un soi-même. Qu’importe, Beigbeder dresse des portraits, nous entretenant de Nizon avec humour et intelligence, de Capote, de Bret Easton Ellis, de Harrison et de Colette, de Sagan, de Blanchard ou de Cobain… comme s’il les connaissait, comme s’ils étaient vivants. Alors, même si le livre numérique déferle sur nos existences et renverse nos bibliothèques, jamais il ne parviendra à causer notre perte. À nous amoureux du livre, libraires, écrivains, éditeurs, il restera toujours l’optimisme et le souvenir de ces pages tournées.

Poids : 443 g
Date de parution :
EAN : 9782246777113

Du même auteur : Frédéric Beigbeder