Renaissances
facebook twitter

Renaissances

au singulier ou au pluriel ?

de

chez Armand Colin

Collection(s) : Mnémosya

Paru le | Broché 405 pages

Public motivé

Grand format Livre broché
24.90 Disponible - Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais par Pierre Verdrager | avec la collaboration de Jean-Michel Vinciguerra


Renaissances

L'Europe a-t-elle eu le monopole de la Renaissance ? Pour répondre à cette question, le célèbre anthropologue de Cambridge mène une enquête d'une profondeur peu commune depuis le monde islamique jusqu'à la Chine en passant par le judaïsme et l'Inde. Cette approche comparée et globale aboutit à des conclusions inédites : toutes les sociétés à écriture connaissent des retours au passé qui peuvent constituer autant de bonds en avant, que ce soit dans le domaine des arts ou celui des sciences. Pourtant, il y a bien une singularité de la Renaissance européenne, mais celle-ci a peu de chose à voir avec le récit enchanté qu'on en fait habituellement... Jack Goody écrit ici un chapitre essentiel, salué par Peter Burke, d'une histoire émancipée de tout eurocentrisme qui constitue le prolongement indispensable d'une réflexion entamée dans Le Vol de l'histoire.

Si la qualité d'un livre se définit moins par sa capacité à susciter une adhésion aussi immédiate que béate que par son pouvoir de faire réfléchir ses lecteurs, alors il ne fait nul doute que celle de Renaissances est très grande.
L'auteur compare les aspects scientifiques, artistiques et techniques de la Renaissance européenne avec d'autres espaces géographiques afin d'examiner si des processus semblables se sont déroulés dans d'autres civilisations. Destiné à lutter contre l'eurocentrisme en histoire, cet ouvrage interroge les ruptures culturelles dans le monde musulman, dans le judaïsme, en Inde et en Chine. ©Electre 2020
Format : Broché
Nb de pages : 405 pages
Poids : 716 g
Dimensions : 17cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-200-62919-9
EAN : 9782200629199

Du même auteur : Jack Goody