René Fallet : le rose et le noir
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Poids : 500 g
Dimensions : 20cm X 25cm
Date de parution :
EAN : 9782842591700

René Fallet

le rose et le noir

de

chez Aedis

Paru le | Broché

25.00 Disponible - Expédié sous 18 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

textes choisis, illustrés par Jacques Poinson


Quatrième de couverture

Fallet attendait-il Poinson l'illustrateur, lorsqu'il écrivait dans ses Carnets de Jeunesse :

«Ce devrait être mes couleurs, le rose et le noir.

En moi, il y a des folies de cerises et de larmes, de pieds nus sur le sable frais de la mer et des souliers dérapant sur la traîtrise féminine des pavés de bois...»

Biographie

Fils de cheminot, René Fallet est né en 1927 à Villeneuve-Saint-Georges dans le Val-de-Marne.

Il a dix-neuf ans quand il publie, en 1946, Banlieue Sud-Est. René Fallet a su construire une œuvre, couronnée en 1964 par le Prix Interallié pour Paris au mois d'août. Ses romans ont inspiré de nombreux films : Le Triporteur, Les Pas perdus, Les Vieux de la vieille, La Grande Ceinture (Porte des Lilas), Paris au mois d'août, Un idiot à Paris, Il était un petit navire (Le drapeau noir flotte sur la marmite), Le Beaujolais nouveau est arrivé. La Soupe aux choux remportera un succès considérable à l'écran comme auprès des lecteurs.

Poinson est inimitable. Chacune de ses œuvres est une signature qui témoigne du raffinement de son talent et de sa grande richesse intérieure.

Poinson est partout. Que vous le croisiez dans les rues d'Ambert, où il est né, à Montluçon, où il réside, en province ou à Paris, où il expose, vous êtes frappé par «la pénétrance» d'un regard. C'est elle sans doute qui fait naître ensuite, sur le papier ou sur la toile, ce monde un peu magique qui nous révèle l'envers des choses.

Illustrateur de Charles-Louis Philippe, Guillaumin, Gachon, Anglade, Pourrat, Vialatte et bien d'autres, Poinson sait entrer dans un texte, comme le spéléologue dans les trous de la terre. Il l'habite, il s'en imprègne pour le faire vivre ensuite, le faire briller, resplendir, le rendre «illustre».

Le voilà qui se glisse, à point nommé, dans l'intimité des pages de René Fallet. Fallet le rose, le noir. Aucun mystère dans cette osmose, tant Poinson est souvent un être crépusculaire, dessinant l'homme voûté, chaussé de gros sabots, et qui s'avance vers sa destinée, noyé dans la pénombre d'un chemin creux, sous une lune rose.

Du même auteur : René Fallet