Retour au pays bien-aimé
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 206 pages
Poids : 248 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
EAN : 9782752902078

Retour au pays bien-aimé

de

chez Phébus

Collection(s) : D'aujourd'hui

Paru le | Broché 206 pages

16.75 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'afrikaans par Pierre-Marie Finkelstein


Quatrième de couverture

Retour au pays bien-aimé

Après le décès de sa mère, George Neethling, la trentaine, dont la famille s'était exilée en Suisse, décide de retourner en Afrique du Sud pour y vendre Rietvlei, la propriété où sa mère et lui sont nés. Dès son arrivée, il est confronté à un univers où règnent la violence et la terreur, et découvre que Rietvlei n'est plus qu'un tas de ruines. Espaces infinis - le « veld » et le ciel - et mondes intimes se répondent, dialoguent, se reflètent les uns les autres. Tout est désert. Neethling comprend qu'il est devenu à jamais un étranger sur sa terre natale.

Livre puissant, Retour au pays bien aimé, est sans aucun doute le roman de Karel Schoeman où les sentiments de peur et de colère sont les plus omniprésents. Peu d'écrivains savent aussi bien que lui parler du silence avec une douceur si royalement trompeuse.

« La nostalgie était plus forte que tout, impitoyable, inéluctable ; lorsqu'il était plus jeune, il avait toujours été frappé, en observant les exilés, de voir ces valises à demi défaites, prêtes pour le retour. Dans cette vie qu'ils s'étaient construite loin de chez eux, le seul élément véritablement tangible était ce pays qu'ils avaient autrefois possédé, et qu'ils avaient perdu. »

Biographie

Karel Schoeman est né en 1939 à Trompsburg (État libre d'Orange). Romancier, historien, traducteur, il est considéré comme un des écrivains les plus importants du continent africain. La presse française avait été unanime pour saluer en La Saison des adieux (Phébus, 2004) un chef-d'oeuvre. Mais quel livre de Karel Schoeman n'en est pas un ?

Du même auteur : Karel Schoeman