Sanglantes origines : entretiens avec Walter Burkert, Renato Rosaldo et Jonathan Z. Smith
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 393 pages
Poids : 530 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-08-124935-6
EAN : 9782081249356

Sanglantes origines

entretiens avec Walter Burkert, Renato Rosaldo et Jonathan Z. Smith

de

chez Flammarion

Collection(s) : Essais

Paru le | Broché 393 pages

Public motivé

23.40 Disponible - Expédié sous 10 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

entretiens avec Walter Burkert, Renato Rosaldo et Jonathan Z. Smith | traduit de l'anglais par Bernard Vincent, Mark Rogin Anspach, Lucien Scubla | préface Lucien Scubla


Quatrième de couverture

Sanglantes Origines

Cet essai de René Girard présente et résume les concepts clés de sa théorie : le désir mimétique, le mécanisme victimaire et la révélation judéo-chrétienne. Comparant l'histoire de Milomaki, héros des Indiens yahunas, avec la légende d'Oedipe et les textes de persécution du Moyen Âge, l'auteur démontre l'origine persécutrice de tous les mythes et l'universalité du phénomène du bouc émissaire.

Pour la seule fois dans toute son oeuvre, René Girard débat ensuite avec trois anthropologues : Walter Burkert, Renato Rosaldo et Jonathan Z. Smith. Cette discussion concerne le sacrifice et la domestication, mais aussi les « chasses aux têtes » et aux animaux sauvages. Répondant de façon très convaincante aux objections que soulève sa théorie, l'auteur éclaire d'un nouveau jour les origines sacrificielles de l'humanité.

À l'heure où l'anthropologie connaît un regain d'intérêt, notamment dans le sillage du centenaire de Claude Lévi-Strauss, la traduction de ce texte majeur s'imposait. René Girard aura en effet remis l'anthropologie religieuse au premier plan en révélant le mécanisme victimaire au fondement de la culture. On se persuadera sans mal, en le voyant ici défendre son hypothèse, qu'elle constitue un apport scientifique essentiel.

Biographie

René Girard, membre de l'Académie française et professeur émérite à l'université Stanford, est l'auteur d'ouvrages traduits dans le monde entier, parmi lesquels : Mensonge romantique et vérité romanesque (1961), La Violence et le Sacré (1972), Des choses cachées depuis la fondation du monde (1978), Le Bouc émissaire (1982), Je vois Satan tomber comme l'éclair (1999), et plus récemment Achever Clausewitz (2007), dont une nouvelle édition, revue et augmentée, paraît conjointement dans la collection « Champs ».

Du même auteur : René Girard