Sans armes face à Hitler : la résistance civile en Europe, 1939-1945

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 414 pages
Poids : 500 g
Dimensions : 13cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-35204-236-5
EAN : 9782352042365

Sans armes face à Hitler

la résistance civile en Europe, 1939-1945

de

chez Les Arènes

Paru le | Broché 414 pages

Tout public

17.00 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Publié par Jacques Semelin en 1989, ce livre est devenu un « classique » de l'historiographie de la Seconde Guerre mondiale. C'est une étude qui reste sans équivalent. L'auteur y examine, à l'échelle européenne, les diverses façons dont les peuples sont parvenus à s'opposer quotidiennement, et sans armes, à la domination nazie. Cette opposition multiforme, faite d'actions non armées, individuelles et collectives, correspond à ce qu'on a pris l'habitude d'appeler la « résistance civile ». D'autres ont pu parler de la résistance des anonymes.

Décrivant les mille visages de cette « dissidence/résistance », qui franchit le tabou de l'illégalité, l'auteur s'efforce d'en apprécier le poids, au regard des pratiques de collaboration. Il prend aussi en compte le développement de la lutte armée pour penser ce qu'il nomme le « phénomène résistant ».

« Cette résistance civile fut celle de la survie, visant à sauver ce qui pouvait l'être, sans attendre nécessairement le renversement du rapport des forces militaires [...]. Le but de la résistance civile ne fut pas tant de vaincre l'occupant - elle n'en avait pas les moyens - que d'exister à côté de lui, en dépit de lui, sans attendre l'heure de l'éventuelle délivrance. »

La réédition de ce livre s'imposait alors que son auteur publie, sous le titre Persécutions et entraides dans la France occupée, une étude qui fera date et s'interroge sur le fait qu'en France, soixante-quinze pour cent des juifs ont pu échapper à la mort.

Biographie

Directeur de recherche au CNRS (CERI) et professeur à Sciences Po, Jacques Semelin est spécialiste de la résistance civile et des crimes de masse. Il a notamment publié Purifier et détruire. Usages politiques des massacres et génocides (2005), ouvrage traduit aux États-Unis par la Columbia University Press.