Sérénité : Eckhart, Schelling, Heidegger
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 254 pages
Poids : 250 g
Dimensions : 12cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7116-2427-0
EAN : 9782711624270

Sérénité

Eckhart, Schelling, Heidegger

de

chez Vrin

Collection(s) : Bibliothèque d'histoire de la philosophie

Paru le | Broché 254 pages

Public motivé

Poche
13.00 Disponible - Expédié sous 13 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

La sérénité n'est pas seulement la disposition d'un esprit tranquille ou la pureté d'un ciel dégagé. Originairement considérée, elle est le détachement de toutes choses. Le «coeur détaché» est celui qui, ayant tout laissé, s'est laissé lui-même. Il est entré dans l'abandon, la séparation de l'adieu. Cet unique «laisser», cette pensée de laisser, advenant dans le coeur c'est-à-dire dans le centre, modifie radicalement la présence de tout ce qui vient en présence. Elle est la tentative de rejoindre un sens d'être qui n'appartiendrait plus, peut-être, au domaine de la volonté. Par Maître Eckhart, qui en fut le penseur, à travers Schelling qui en recueillit l'héritage rhénan, jusqu'à Heidegger et, à sa suite, Reiner Schürmann, la sérénité de la Gelassenheit, du «détachement» ou du «délaissement», continue de venir à nous. Pour nous, dans la constellation où nous nous trouvons, en quelle mesure, nouveau regard qui voit la fragilité, non-agir accomplissant l'essence de l'agir, la décision de laisser, laisser venir, laisser partir, laisser être, indiquerait-elle encore un chemin ? Vers quelle étendue, vers quel domaine, vers quel règne : vers quelle sorte de paix ce chemin, s'il pouvait encore s'ouvrir, conduirait-il ?

Biographie

Emmanuel Cattin est professeur à l'Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, où il enseigne la philosophie allemande.