Simplicité et diversité : mutations du sensible dans la modernité : Flaubert, Baudelaire, Monet
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 442 pages
Poids : 662 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-300-0473-1
EAN : 9791030004731

Simplicité et diversité

mutations du sensible dans la modernité
Flaubert, Baudelaire, Monet

de

chez Presses universitaires de Bordeaux

Collection(s) : Sémaphores

Paru le | Broché 442 pages

Public motivé

34.00 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

La modernité est indissociable du changement. Elle implique de nouvelles relations sociales, politiques et culturelles entre le singulier et l'universel, une complexité dont la littérature du XIXe siècle a pu témoigner. Toutefois, le divers inhérent à la modernité ne serait-il analysable que sous l'angle du complexe, qui implique la difficulté ? Des auteurs fondateurs de la modernité littéraire et artistique ont quant à eux privilégié une autre manière de considérer le réel. Les oeuvres de Flaubert et de Monet, les écrits sur l'art de Baudelaire valorisent nuances, variations ou combinaisons, tandis que se diffusent traités et théories sur la couleur, le mélange optique et les nuances chromatiques. Mais l'originalité de cette esthétique réside dans l'alliance entre ces notions et la simplicité, qu'elle soit d'ordre stylistique, moral ou artistique. C'est que la simplicité, qui dénote sincérité et absence d'affectation, sied à l'art de la surface et de l'instantané élaboré dans la modernité esthétique. L'association du simple au divers est à même de séduire des auteurs qui, rétifs à nombre de conformismes, refusent l'esthétisation de la vie moderne, autrement dit son idéalisation, tout en visant des formes de beauté. En découle la mise au jour de nouages inédits entre poétique, esthétique et politique.

Biographie

Nadia Fartas est docteure en littérature (EHESS-Sorbonne Université). Elle est l'auteur de plusieurs articles centrés sur les rapports entre le verbal et le visuel, la littérature et les arts visuels, les relations entre poétique, esthétique et politique. Ses recherches portent également sur la notion d'esthétisation.