Spiritualité et société durable : l'engagement éthique des créatifs culturels
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 199 pages
Poids : 263 g
Dimensions : 12cm X 22cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-36429-133-1
EAN : 9782364291331

Spiritualité et société durable

l'engagement éthique des créatifs culturels

de

chez Y. Michel

Collection(s) : Société civile

Paru le | Broché 199 pages

Public motivé

15.00 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

préface de Raphaël Liogier


Quatrième de couverture

Spiritualité et société durable

L'engagement éthique des « Créatifs Culturels »

Les créatifs culturels représentent une tendance émergente dans les sociétés modernes : celle de la prise de conscience de revisiter le lien fondamental qui existe entre les humains et la nature. Constituant environ un tiers de la population occidentale, ces individus incarnent des valeurs postmatérialistes de bien-être, et sont ainsi animés par une intention éthique et responsable d'habiter la planète.

La spiritualité et le développement personnel semblent être au coeur de leur démarche. Ce livre éclaire le rôle et l'influence de la spiritualité non-religieuse des créatifs culturels dans la construction d'une société humainement et écologiquement soutenable, il apporte une compréhension de la vision critique de la société actuelle, de la foi en une société nouvelle et ainsi de la fin de l'adhésion au mythe moderne du progrès.

La spiritualité devient alors une voie d'action pour se changer d'abord soi, mais également pour soigner et réparer une société en pleine crise existentielle.

Note : Cet ouvrage est le mémoire de maîtrise évalué en juillet 2018 par un jury académique de l'Université de Montréal (institut d'études religieuses). Le jury lui a attribué la mention « exceptionnelle » avec recommandation de publication.

Biographie

Julia Itel est diplômée d'une maitrise en sciences des religions de l'Université de Montréal. Après s'être intéressée à la quête spirituelle des créatifs culturels, elle s'interroge désormais, dans le cadre de sa thèse en sociologie (Université Paris Nanterre), sur l'idéologie et les croyances qui entourent le discours sur la transition socio-écologique