Swaziland, un royaume en Afrique australe : bibliographie thématique commentée (1886-2000)
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 211 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
EAN : 9782908065558

Swaziland, un royaume en Afrique australe

bibliographie thématique commentée (1886-2000)

de

chez CEAN

Collection(s) : Bibliographies du CEAN

Paru le | Broché 211 pages

Public motivé

19.82 Indisponible

préface Didier Destremau


Quatrième de couverture

Le Swaziland est un Etat indépendant depuis 1968. Depuis l'établissement de la prééminence des Dlamini sur la «terre» des «Swazis» au XVIIIe siècle, le royaume se bâtit, fait rare en Afrique, sur une nation ethniquement homogène et un appareil d'Etat centralisé. Protégés des Zoulous par les Boers (Transvaal, 1894) puis les Britanniques (protectorat, 1906), les Swazis ont réussi, par delà les investissements capitalistes et la diminution de leur territoire, à préserver leurs institutions politiques. Seule monarchie africaine avec le Lesotho et le Maroc, elle a profité des investissements sud-africains des années 1960 aux années 1980 pour acquérir l'un des niveaux de développement les plus élevés du continent. Enclavé entre un Mozambique post-marxiste et une Afrique du Sud post-apartheid, le royaume a cependant vu son modèle de développement autoritaire et agro-exportateur mis à mal dans les années 1990, par un mouvement de démocratisation et un ralentissement de l'activité économique.

Ce micro-Etat mérite l'attention qui lui a jusqu'ici fait défaut, ne serait-ce que pour permettre de mieux penser la modernisation des monarchies et la dépendance des micro-Etats. Plus importante bibliographie publiée sur le pays, ce recueil présente, selon une structuration thématique, 1241 références accompagnées de synthèses sectorielles et de considérations sur la recherche.


Swaziland has been an independent State since 1968. Since the Dlaminis established supremacy over the «Swazi» homeland in the 18th century, the kingdom has been built on an ethnically uniform nation and a centralised state apparatus, something which is seldom encountered in Africa. Protected from the Zulu people by the Boers (Transvaal republic, 1894) and subsequently the British (protectorate, 1906), the Swazis have succeeded in maintaining their political institutions in spite of capitalist investments and the reduction of their territory. The only African monarchy with the exception of Lesotho and Morocco, it put South-African investments from the 1960's to the 1980's to good use and thereby attained one of the highest levels of development on the continent. Hemmed in between a post-Marxist Mozambique and a post-apartheid South Africa, the kingdom saw its autocratic development model based on agricultural exports suffer in the 1990's due to a democratisation movement and a slow-down in economic activity.

This micro-State merits the attention which up to now it has not received, if only to better address the issue of modernisation of monarchies and of the dependency of micro-States. The most comprehensive bibliography published on this country, this collection includes 1 241 bibliographical references organised into topics, along with sectional summaries and reflections on the research.

Biographie

Jérôme Vialatte est diplômé en Droit public et docteur en Science politique. Sa thèse s'intitule Les partis Verts en Europe occidentale, Paris, Economica, 1996 («Politique comparée»). En 1996-1997 il a enseigné à la faculté des Sciences sociales (UFICS) de l'Université Eduardo Mondlane à Maputo, au Mozambique et s'est rendu plusieurs fois au Swaziland. Il participe aux activités du Centre d'étude d'Afrique noire (CEAN) de l'Institut d'études politiques de Bordeaux, sur le Mozambique et l'Afrique australe.

Jérôme Vialatte has a degree in Public Law and a PhD in Political Science. His thesis was on Les partis Verts en Europe occidentale (the Green parties in Western Europe), Paris, Economica, 1996 («Politique comparée»). In 1996-1997, he taught at the Social Sciences Faculty of the Eduardo Mondlane University in Maputo, Mozambique, and visited Swaziland several times. He is involved in projects focused on Mozambique and Southern Africa by the Centre d'étude d'Afrique noire (CEAN) of the Institut d'études politiques Bordeaux.