Terminer en beauté
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 205 pages
Poids : 324 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-8289-1826-2
EAN : 9782828918262

Terminer en beauté

de

chez Favre

Paru le | Broché 205 pages

Tout public

19.00 Disponible - Expédié sous 7 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

« J'ai atteint le début de l'hiver et je me prépare à mourir. J'espère réussir ma mort aussi bien que j'ai réussi ma vie. »

On parle toujours de réussir sa vie. Pour certains, c'est la réussite personnelle et professionnelle. Pour d'autres, c'est être heureux. Avoir une vie amoureuse et familiale bien remplie et valorisante. On s'y prépare comme on peut. On fête les moments importants : naissances, mariages, remises de diplômes, baptêmes et communions.

Et pourtant, on laisse au hasard un des moments les plus importants de la vie, celui de sa mort. Pourquoi faire l'éloge d'une personne morte, dans un cercueil ? Les enterrements sont tristes et solennels. Et surtout, la personne concernée n'est plus là.

Pourquoi ne pas y penser en amont, en parler avec ses proches et envisager une date raisonnable pour partir debout et en pleine conscience ? Boire un coup, s'embrasser et rire en pleurant ? Ce n'est possible que si nous ne sommes pas fauchés à notre insu, en plein milieu d'une vie active.

Cependant, lorsque cette vie touche à sa fin et s'accompagne de trop de douleurs, de problèmes de santé, de solitude ou de détérioration des sens, cela peut être au début, au milieu ou à la fin de l'hiver soit entre 75 ans et 100 ans, on devrait pouvoir sereinement prendre congé, si on le souhaite. Ne pas être un fardeau pour soi et pour ses proches, cela devrait être un choix pour tous, selon moi. »

Biographie

Jacqueline Jencquel est née en Chine, de parents russes. Elle a parcouru le monde et intégré des cultures différentes tout en gardant la sienne : russe et parisienne. Elle milite pour le droit de mourir dans la dignité, notamment au sein de l'ADMD-France. Dans ce cadre, elle a accompagné des dizaines de personnes dans leur démarche finale. Son livre est un récit touchant, complice et sans fard de son existence de rebelle, de son combat et de sa conception de la vie, qui doit être défendue dans sa qualité, mais pas à tout prix dans sa longévité.
Jacqueline a décidé de mettre un terme à sa vie en 2020.