Testament à l'anglaise
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 498 pages
Poids : 580 g
Dimensions : 15cm X 22cm
Date de parution :
EAN : 9782070736669

Testament à l'anglaise

de

chez Gallimard

Collection(s) : Du monde entier

Paru le | Broché 498 pages

32.50 Disponible - Expédié sous 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais par Jean Pavans


Quatrième de couverture

Michael Owen, un jeune homme dépressif et agoraphobe, a été chargé par la vieille Tabitha Winshaw d'écrire la chronique de cette illustre famille. Cette dynastie se taille en effet la part du lion dans tous les domaines de la vie publique de l'Angleterre des années quatre-vingt. Voici Hilary Winshaw, journaliste à succès, qui profite de ses attributions pour manipuler l'opinion publique ; son cousin Mark, qui exploite sans vergogne les relations familiales afin de vendre des armes à Saddam Hussein, tandis que l'oncle Henry, lui, affiche son amitié pour Mrs Thatcher et, en hypocrite consommé, se livre à de subtils jeux de pouvoir au sein du gouvernement... Et si la tante Tabitha disait vrai ? Si les tragédies familiales jamais élucidées étaient en fait des crimes maquillés ? Michael Owen va découvrir des vices et des méfaits d'une ampleur insoupçonnée ; il en mesure les conséquences dans sa propre vie. Par une nuit d'orage, alors que tous sont réunis au vieux manoir de Winshaw Towers, la vérité éclatera...

Révolté, poignant, et d'une irrésistible drôlerie, Testament à l'anglaise est un véritable tour de force littéraire, à la fois roman policier et cinglante satire politique de l'establishment, le tout orchestré avec une précision et une virtuosité diaboliques.

Biographie

Né en 1961 à Birmingham, en Angleterre, Jonathan Coe a fait ses études universitaires à Trinity College, Cambridge. Il écrit des artides pour le Guardian, London Review of Books, Times Literary Supplement... Testament à l'anglaise, son quatrième roman, a reçu un accueil enthousiaste de la presse anglo-saxonne et le John Llewellyn Rhys Prize. «L'un des romans les plus ambitieux que j'aie lus ces dernières années. Il s'arrange pour réussir l'impossible : allier le comique à la colère» (The Spectator).

Du même auteur : Jonathan Coe