Texto

feuilleter

facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 395 pages
Poids : 476 g
Dimensions : 15cm X 20cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84172-886-2
EAN : 9782841728862

Texto

de

chez Atalante

Paru le | Broché 395 pages

23.90 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit du russe par Denis E. Savine


Quatrième de couverture

Texto

Il est des gens qui laissent une trace derrière eux, et il y a ceux dont il ne reste rien.

Le smartphone sait tout de nous : notre quotidien, nos vices, nos amours, nos espoirs, nos secrets inavouables. Mon smartphone est moi.

Si quelqu'un s'en empare, il devient moi aux yeux de tous. Le temps que l'imposture soit découverte, il est trop tard. Pour tout le monde.

Haletant, sombre, émouvant et engagé, le nouveau roman d'un des prodiges de la nouvelle génération d'écrivains russes.

La star du roman post-apocalyptique dresse une radiographie de la société russe dans laquelle les uns ont tous les droits et les autres n'en ont aucun. Texto est aussi le thriller d'une catharsis, un écho contemporain à Crime et châtiment de Dostoïevski.
Frankfurter Allgemeine Zeitung

Comme tous ceux de sa génération, Dmitry Glukhovsky est le témoin des changements que traverse la Russie ; une Russie où il n'a jamais fait bon évoquer, et encore moins coucher par écrit, certains sujets sensibles : le pouvoir, ses dérives, ses compromissions, sa corruption...

Auteur engagé, il instille ses messages dans la fiction comme avant lui les frères Strougatski, dont l'oeuvre pourtant critique à l'égard du régime a toujours échappé à la censure ; à croire que la métaphore se joue de l'esprit retors des bureaucrates censés débusquer la moindre velléité d'insoumission.

Biographie

Né en 1979 à Moscou et journaliste de formation, Dmitry Glukhovsky a choisi, depuis le succès international de la série « Métro », de se consacrer à son oeuvre littéraire. Toutefois, il continue d'écrire pour le journal Novaïa Gazeta où travaillait la journaliste Anna Politkovskaïa, assassinée en 2006.

Du même auteur : Dmitri Alekseevitch Gloukhovski