Théorie du combat. Enseignement militaire au prince de Prusse
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 175 pages
Poids : 250 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-91815-02-4
EAN : 9791091815024

Théorie du combat

de

chez Astrée éditions

Paru le | Broché 175 pages

Public motivé

19.50 Disponible - Expédié sous 12 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'allemand par Jean-Baptiste Neuens


Quatrième de couverture

Les textes de Carl von Clausewitz que l'on va lire ici sont très différents mais se complètent parfaitement.

Le premier, l'Enseignement militaire au prince de Prusse, est essentiellement pratique : il s'agit d'enseigner à un jeune prince, le futur Frédéric Guillaume IV (1795-1861), les « principes essentiels pour la conduite de la guerre ». On retrouve déjà dans ce petit texte datant de 1812 la plupart des idées qui seront développées plus tard dans le traité De la guerre, mais sous une forme condensée et d'un abord plus facile.

Le second texte, comme son titre le laisse penser, possède au contraire une finalité théorique, tenter de dégager, selon une approche hypothético-deductive, les lois qui régissent le déroulement du combat. Cette Théorie du combat complète ainsi le texte précédent sur le plan conceptuel. On y reconnaîtra beaucoup de thèmes chers au penseur prussien : importance des forces morales, supériorité de la défensive, rôle des frottements, etc.

Enfin, nous avons choisi de clore ce volume, par quelques développements que Clausewitz avait rédigés dans l'intention de compléter le chapitre 5 du livre V du De la guerre (« Ordre de bataille de l'armée ») et qui donnent un éclairage intéressant sur les problèmes, toujours actuels, de l'organisation interne des unités militaires.

Ces trois textes constituent une excellente introduction à l'oeuvre clausewitzienne, que celle-ci soit théorique ou historique. Ils ont aussi le mérite non négligeable de nous permettre de comprendre le déroulement et les principes de la bataille napoléonienne, comme archétype de la bataille moderne.

Du même auteur : Carl von Clausewitz