Toutes ces vies qu'on abandonne
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 251 pages
Poids : 180 g
Dimensions : 12cm X 18cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-349-0071-8
EAN : 9791034900718

Toutes ces vies qu'on abandonne

de

chez Liana Levi

Collection(s) : Piccolo

Paru le | Broché 251 pages

Poche
9.50 Disponible - Expédié sous 4 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Les libraires en parlent

Chronique Page des libraires, rédigée par Marie Hirigoyen Librairie Hirigoyen (Bayonne)

On sait qu’au lendemain du 11 novembre 1918, commence à peine la lente reconstruction des nations ruinées et des peuples exsangues, tandis que s’annonce déjà le bouleversement des valeurs et des esprits. C’est sur la ligne claire de son écriture toute en finesse et en retenue, que Virginie Ollagnier saisit sur le vif, le temps de quelques semaines en décembre 1918, le basculement de deux destinées. Une jeune novice accueille les gueules cassées à l’hôpital d’Annecy, comme autant d’histoires terribles, de souffrances non dites. Elle s’attache à l’un d’entre eux, identité inconnue, le corps intact mais noué, comme cadenassé de l’intérieur. À l’écoute de son silence, par ses soins, ses massages quotidiens, elle va le sortir de sa nuit et s’éveiller à elle-même. Grâce aux travaux de médecins aliénistes, attentifs à la « mémoire du corps » des soldats, mais aussi sensibles à la force de l’inconscient, la psychiatrie fait alors ses premiers pas.

Quatrième de couverture

Toutes ces vies qu'on abandonne

En décembre 1918, à Annecy, l'armistice est signé, mais les trains continuent de ramener du front des hommes à jamais meurtris. L'un d'eux, à l'identité inconnue, semble ne pas vouloir se réveiller. C'est à Claire, une jeune novice travaillant depuis quatre ans dans son service, que le professeur Tournier confie la tâche de ramener à la vie ce corps muet, refermé sur ses souvenirs. Par fragments, l'inconnu se dévoile au lecteur, et la jeune infirmière, à elle-même... Les débuts de la psychiatrie, les vestiges de la guerre et l'apprentissage du désir forment un violent mélange qui en quelques semaines peut faire basculer toute une vie.

« Les grands débats d'une époque, de la psychanalyse au statut de la femme, donnent à ce premier roman une réelle densité. » Le Monde

« Pari romanesque réussi. » Le Figaro littéraire

Biographie

Virginie Ollagnier, née à Lyon en 1970, est formatrice en communication. Toutes ces vies qu'on abandonne (2007), son premier roman, lui a valu onze prix littéraires. Aux éditions Liana Levi, elle est également l'auteur de L'Incertain (2008) et de Rouge argile (2011).

Du même auteur : Virginie Ollagnier