Traité sur la ville
facebook google+ twitter

Traité sur la ville

chez PUF

Paru le

Grand format Livre relié
40.00 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

()

Au mot « traité » le Littré nous propose la définition suivante : Ouvrage où l'on traite de quelque art, de quelque science, de quelque matière particulière. C’est le délicat pari qu’ont tenté de faire Jean-Marc Stébé et Hervé Marchal en réunissant une grande partie de la fine fleur de la recherche urbaine francophone en sciences sociales pour ce « Traité sur la ville ».  785 pages, quatorze chapitres et un index thématique s’attaquent à une montagne : appréhender la ville dans toutes ces dimensions. Difficile de toutes les énumérer dans ces quelques lignes, mais que ce soit les questions de politiques urbaines et de gouvernance, d’identité du citoyen et de ségrégation spatiale et sociale, de mobilité flux, d’utopies urbaines, de mondialisation des villes, etc., etc.,  ce livre englobe de façon synthétique un grand nombre de problématiques relevant de disciplines telles que la géographie, la philosophie, l’architecture, la sociologie, l’histoire, l’urbanisme, les sciences politiques. Ce Traité sur la ville, malgré une construction qui pourrait ressembler à une compilation d’articles, peut-être utiliser soit de façon linéaire dans sa lecture, mais aussi de manière ponctuelle pour aller puiser telle ou telle connaissance, et croyez moi, il n’en manque pas. Michel Lussaut dans son article sur l’urbain mondialisé (page 723) décrit un citadin mobile qui consomme quasi compulsivement les espaces urbains tant virtuellement que concrètement qui l’appelle le « spatiophage ».  On peut commencer à suivre cet exemple pour la lecture de ce livre.

Poids : 1078 g
Date de parution :
EAN : 9782130562337