Ultimate Spider-Man. Vol. 2. Hollywood
facebook twitter

Fiche technique

Format : Relié sous jaquette
Poids : 4070 g
Dimensions : 19cm X 29cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-391-0120-2
EAN : 9791039101202

Hollywood

de , ,

chez Panini comics

Collection(s) : Marvel

Serie : Ultimate Spider-Man

Paru le | Relié sous jaquette

dessin Mark Bagley, Mark Brooks | traduction Nicole Duclos, Sophie Watine-Viévard


Quatrième de couverture

Ultimate Spider-Man sur le plateau de... son propre film ?!

Voici le deuxième volume dédié aux exploits du Tisseur de l'univers Ultimate, qui rencontre le succès à partir de 2000 grâce au scénariste Brian M. Bendis (Daredevil, Jessica Jones) et au dessinateur Mark Bagley (Amazing Spider-Man, Thunderbolts). Peter Parker poursuit sa scolarité au lycée et découvre la beauté et la gentillesse de sa camarade Kitty Pryde, membre des X-Men. Vous assisterez aussi à la naissance de Carnage de la Terre-1610 ainsi qu'aux premières apparitions de Moon Knight, d'lron Fist, du Docteur Strange et de Shang-Chi.

Ce volume contient les épisodes ultimate Spider-Man (2000) 40 à 90 et Ultimate Spider-Man annual (2005) 1.

Les symbiotes arrivent dans l'univers ultimate

Un jour, une araignée génétiquement modifiée mord le timide adolescent Peter Parker de la Terre-1610. Les conséquences sont incroyables et le jeune garçon est soudain doté de pouvoirs extraordinaires. Il peut grimper aux murs, faire des sauts vertigineux, pressentir le danger, et il possède une force surhumaine. Vêtu de son nouveau costume rouge et bleu, il tente d'abord de faire fortune dans le monde du spectacle, mais la dure réalité lui rappelle que « de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités ». Son oncle Ben est en effet assassiné par un voleur que Peter a laissé s'enfuir quelques heures plus tôt. À présent, sous le nom de Spider-Man, Peter Parker combat le mal dans une ville de New York envahie de criminels et de justiciers autoproclamés dotés de superpouvoirs et de costumes souvent criards. Mais son désir de vivre une vie normale lorsqu'il enlève son costume crée un vrai dilemme chez lui. Et, inévitablement, son alter ego complique les choses. En particulier, l'avenir de Peter et de sa fiancée Mary Jane Watson, l'une des rares personnes sur Terre à connaître son secret, s'assombrit. MJ manque un jour de perdre la vie à cause de sa proximité avec le jeune super-héros. Les deux lycéens rompent quand, selon MJ, la double vie de Peter devient incompatible avec leurs aspirations à vivre une adolescence normale.

Après avoir affronté aussi bien des vilains de série B que des adversaires du calibre du Bouffon Vert ou des parrains du crime comme le Caïd, Peter est confronté à une ombre venue de son passé. Il renoue des liens avec Eddie Brock, fils d'un ancien collègue de son défunt père, mais les retrouvailles ne lui apportent que des ennuis. Peter découvre que son père biologique, Richard, s'était associé à Brock Sr pour élaborer un traitement contre le cancer. Lors de leurs expérimentations, ils ont créé un liquide appelé « Venom », une substance capable d'éprouver des sensations et de développer les capacités des êtres humains. Peter entre en contact avec Venom, qui le recouvre entièrement comme une combinaison, puis découvre que cette substance lui fait perdre le contrôle de lui-même. Eddie en fait lui aussi la douloureuse expérience un peu plus tard... Il se transforme en une créature répugnante et monstrueuse qui s'enfuit après un affrontement contre Spider-Man et la police. Après cet incident, Peter cherche à obtenir des explications auprès du mystérieux Nick Fury, super-espion de l'univers Marvel. Parker lui pose deux questions essentielles : est-il possible qu'il perde ses super-pouvoirs ? Et Fury connaît-il la vérité à propos de la mort de Richard et Mary Parker, tous deux travaillant alors sur des projets cruciaux pour le gouvernement ? Peter n'obtient pas de réponses satisfaisantes, seulement quelques conseils bienveillants et un témoignage de l'estime de Nick. Il se retrouve à présent découragé et sans costume, celui-ci ayant été déchiqueté lors d'un combat contre Venom. Entre-temps, la vie quotidienne de Peter connaît d'autres complications. Gwen Stacy, une adolescente à problèmes et orpheline depuis peu, vient d'emménager dans la maison du Queens où Peter a grandi avec sa tante May...

Biographie

Brian Michael Bendis est l'artisan de quelques-uns des plus grands succès de Marvel de ces vingt dernières années. Il commence comme auteur et dessinateur de bandes dessinées policières chez Caliber Comics. Il travaille ensuite chez TMP de Todd McFarlane, pour qui il écrit les séries Sam & Twitch et Hellspawn. En 2000, Bendis réalise pour Image (avec Michael Avon Oeming) une série policière de super-héros, Powers. Son ami David Mack parle de lui à Joe Quesada, rédacteur en chef de Marvel, qui lui confie les textes d'une nouvelle publication, Ultimate Spider-Man. La série rencontre le succès, ouvrant la voie à la ligne Ultimate, le projet le plus important de la Maison des Idées en ce début de XXIe siècle. Avec tout autant de succès, Bendis scénarise simultanément Daredevil et Alias, la première série régulière de la ligne MAX, proposant un contenu plus adulte. En 2004, l'auteur réalise Secret War (avec des illustrations de Gabriele Dell'Otto) et Avengers Disassembled, la saga qui marque la fin du groupe historique de Marvel. Immédiatement après, il lance New Avengers, avec Wolverine et Spider-Man, les deux personnages les plus populaires de Marvel, rompant avec la tradition qui veut que les héros de premier plan ne fassent pas partie de l'équipe. Entre 2008 et 2010, avec les crossovers Secret Invasion et Siege, il consolide le succès des Avengers pour ensuite relancer les X-Men, les Gardiens de la Galaxie, les Défenseurs et Iron Man. En 2018, Brian M. Bendis passe chez DC Comics pour écrire les histoires des héros les plus populaires de cette maison d'édition. Actuellement, il travaille sur Legion of Super-Heroes et Young Justice, ainsi que sur Action Comics et Superman.

Vainqueur en tant que dessinateur en 1986 du Marvel Try-out Book lancé par Jim Shooter pour trouver de nouveaux talents, Mark Bagley commence en bas de l'échelle. Dans les années 90, il arrive aux commandes d'Amazing Spider-Man, la série principale du Monte-en-l'air. Les débuts sont quelque peu difficiles, car il est compliqué pour un dessinateur encore inexpérimenté de prendre la place de superstars telles que Todd McFarlane et Erik Larsen, qui viennent alors de quitter Marvel pour fonder leur propre maison d'édition (Image). Mais Bagley affine son style et devient rapidement l'un des dessinateurs de Spider-Man les plus appréciés des fans. Un engouement qui continue même après Amazing Spider-Man grâce à ses idées pour la conception des personnages de Thunderbolts, une série qu'il dessine pendant des années et qui est très prisée par le noyau dur des fans. En 2000, il est chargé d illustrer une « étrange » mini-série, Ultimate Spider-Man. Ce qui n aurait dû être qu'une série en six numéros devient l'un des projets de Marvel lés plus importants du XXIe siècle : le début de l'univers Ultimate. En 2020, Bagley travaille de nouveau sur Amazing Spider-Man après une parenthèse consacrée à Venom et à l'une des plus belles mini-séries dédiées au Tisseur : Spider-Man Lifestory.Mark Brooks entre dans le monde des comics il y a une vingtaine d'années, lorsqu'il se rend à un festival de bande dessinée et présente ses travaux à l'illustrateur Pat Lee alors directeur de Dreamwave Studios. A la meme occasion, Josh Blaylock (Devil's Due) se penche lui aussi sur son book. À l'époque, Dreamwave publie Transformers et Devil's Due s'occupe de G.I. Joe. Les deux maisons lui proposent un contrat comme indépendant. Les principales influences du dessinateur sont Henri de Toulouse-Lautrec et Alphonse Mucha, pour les peintres, ainsi qu'Alan Davis et Marc Silvestri, pour les dessinateurs de comics. Brooks collabore très souvent avec Marvel, principalement comme illustrateur de couvertures, mais il signe aussi les séries Cable & Deadpool, New X-Men, Dark Reign. Young Avengers et Han Solo.

Du même auteur : Brian Michael Bendis


Du même auteur : Mark Bagley


Du même auteur : Mark Brooks