Un conte de deux villes
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 558 pages
Poids : 712 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 979-10-91504-61-4
EAN : 9791091504614

Un conte de deux villes

de

chez Arbre vengeur

Paru le | Broché 558 pages

22.00 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais par Emmanuel Bove | préface Olivier Barrot | illustrations Alfred


Quatrième de couverture

Un conte de deux villes

Écrivain horrifié par l'injustice, Dickens ne cachait pas sa fascination pour la Révolution française, cette utopie devenue folie meurtrière. Elle est au coeur de ce grand roman qui emporte le lecteur entre Londres, où se détache dans le ciel gris une tour infâme, et Paris, où s'élève une sombre forteresse.

Sur vingt ans, nous voilà entraînés dans une machination infernale qui confronte des victimes : d'un côté, des humbles humiliés par un odieux hobereau et qui n'auront de cesse de se venger aveuglément lorsque la liberté surviendra ; de l'autre, un noble repenti et des bourgeois condamnés à l'exil, pris dans l'engrenage fatal qui les verra affronter leur destin sur fond de Terreur.

Sur un rythme effréné qui multiplie les coups de théâtre, Dickens, fort de son goût pour les figures attachantes et de son génie pour les intrigues complexes, convoque l'Histoire pour la faire vibrer.

Émouvant, ironique, surprenant et toujours maître de ses effets, avec ce roman historique et amoureux, il plonge dans nos inquiétudes les plus profondes pour en extraire cette lumière qui illumine son oeuvre.

Un conte de deux villes offre ainsi à Emmanuel Bove, l'occasion d'une unique et intense traduction.

Biographie

Issu d'une famille modeste, Charles Dickens naît en 1812 dans un faubourg de Portsmouth. Ayant grandi à Londres, à l'ombre d'un père que ses dettes mèneront en prison, obligé de travailler très jeune, il sera d'abord clerc d'avoué puis reporter, avant de publier ses premières histoires dans les journaux. Le succès vient très vite avec la parution en feuilleton des Aventures de M. Pickwick en 1836. Suivront une longue suite de chefs-d'oeuvre : Oliver Twist, Le Magasin d'antiquités, Barnabé Rudge, La vie et les aventures de Martin Chuzzlewit, des Livres de Noël, Dombey et fils, David Copperfield, Les Temps difficiles et De grandes espérances. Il meurt, vénéré d'un public immense, à cinquante-huit ans, épuisé par un inlassable travail et un engagement acharné au service de la justice et de l'humanité.
Il est inhumé à l'Abbaye de Westminster.

À l'Arbre vengeur est paru en 2009 un recueil de textes inédits, Le Voyageur sans commerce.

Publié en 1859, Un conte de deux villes (A Tale of Two Cities, A Story of the French Revolution) est l'un des deux romans historiques de Dickens et aussi l'un de ses succès les plus phénoménaux. Il doit beaucoup à la lecture par l'auteur de l'Histoire de la Révolution française de Carlyle, qui date de 1837 et eut une influence considérable en Angleterre.

La présente édition d'Un conte des deux villes, l'un des livres les moins connus de Dickens en France, reprend la traduction d'Emmanuel Bove, sans doute soucieux de porter au public une oeuvre mal aimée, et qui se lança dans cette entreprise avec sa femme, sans réussir à lui trouver un éditeur. La figure du antihéros, Sydney Carton, rappelle les personnages qu'affectionnait l'auteur de Mes amis et de La Coalition. C'est en tout cas la rencontre à travers le temps de deux singuliers caractères, l'un, géant de la littérature universelle, l'autre, éternel oublié des lettres françaises.

Du même auteur : Charles Dickens