Une année pour tout changer
facebook google+ twitter

Une année pour tout changer

et permettre à l'enfant de se révéler

de

chez Les Arènes

Paru le | Broché 246 pages

Tout public

Grand format Livre broché
18.90 En stock - Expédié sous 24h
Ajouter au panier Frais de livraison

« En matière d'éducation, tous les regards sont dirigés vers l'enfant. Nous cherchons en lui ce que nous pouvons changer pour qu'il assimile enfin ce que nous souhaitons lui inculquer. Toute la pression est sur ses épaules. Pourtant, le facteur déterminant, c'est nous ; notre capacité individuelle et collective à respecter ses lois naturelles de développement. Un véritable changement de posture est nécessaire. » Céline Alvarez

Après son expérience pilote dans une zone d'éducation prioritaire en France, Céline Alvarez a été invitée par la ministre belge de l'Enseignement à accompagner 750 enseignants, pendant une année scolaire. Ils ont réaménagé leur classe, trié les activités et individualisé la transmission, et ce sans moyens supplémentaires. En quelques semaines, les enfants sont devenus autonomes, confiants et sereins. Dès la maternelle, ils sont entrés spontanément dans la lecture.

Ce livre montre que nous pouvons susciter un changement à grande échelle, basculer de l'ennui à la motivation, de l'indiscipline au calme, du manque de persévérance à la créativité.

Permettre à l'enfant de se révéler, c'est possible.

Une année peut tout changer !
Prenant appui sur l'expérience qu'elle a menée auprès d'enfants de maternelle et de CP en France et en Belgique, l'auteure montre qu'il est possible de réduire rapidement les difficultés scolaires en évitant les détours didactiques et en donnant dès le début le son des lettres plutôt que leur nom. Des témoignages et des anecdotes illustrent l'entrée spontanée dans la lecture qu'elle défend. ©Electre 2019

Yann Caroff le 21/10/2019

Jeunes parents: un livre à lire absolument

Voici un livre qui m'a littéralement mis les larmes aux yeux. "Une année pour tout changer et permettre à l'enfant de se révéler" de Céline Alvarez, sorti en septembre. Céline Alvarez s'est faite connaître du grand public à travers le succès de librairie "Les lois naturelles de l'enfant" où elle faisait le bilan de trois ans de mise en application des découvertes plus ou moins récentes en neurosciences et en psychologie de l'enfant sur des classes de maternelle à Gennevilliers, en priorisant l'acquisition de l'autonomie, de la persévérance et des dynamiques de groupe dans les interactions entre enfants. L'expérience avait été menée de 2011 à 2014 à l'insu de l'éducation nationale et les enfants étaient non seulement capables de lire, écrire et compter dès la moyenne section, mais surtout, ils étaient capables de se concentrer, de persévérer et faisaient montre d'une grande empathie les uns envers les autres. Collatéralement, les enseignants ressortaient vivifiés et heureux de leurs journées de travail et les parents ébahis par les capacités de leurs enfants. Il est à noter que sitôt l'expérience en franc-tireuse connue de la hiérarchie, Céline Alvarez avait été mise au ban de l'enseignement du fait qu'elle ne suivait pas les programmes et les recommandations des pédagogues à la lettre. Mais si en France, son initiative passait pour de la piraterie façon "Le cercle des poètes disparus" passible de punition, la Belgique, elle, se montrait tout à fait intéressée, via la ministre de l'enseignement de Wallonie, par une poursuite de cette expérience dans un cadre reconnu. C'est ainsi que Céline Alvarez s'est trouvée sollicitée en 2018 pour accompagner 750 enseignants volontaires frustrés des échecs des pédagogies recommandées et désireux de transformer leurs pratiques. Avec un budget ridiculement bas, certes, mais avec une vraie volonté d'essayer quelque chose de nouveau pour trouver une parade contre les chiffres désastreux de l'illettrisme. Ce fut donc l'occasion pour Céline Alvarez de mettre en pratique sa méthode à grande échelle, soit une authentique épreuve du feu. Mais en quoi consiste cette fameuse méthode ? Reposant avant tout sur la science et un sens de l'observation aigu, il s'agit dans un premier temps de bâtir l'autonomie. On retrouve ce principe dans la méthode Montessori. Quand l'enfant entre 2 et 4 ans dit à l'adulte qui veut l'aider "Moi tout seul", il ne s'agit de rien d'autre que de l'expression d'un mécanisme naturel d'apprentissage. En empêchant régulièrement l'enfant de tenter de faire seul ce qu'il souhaite faire (par manque de temps, par souci d'efficacité, ou simplement parce que l'on s'imagine que c'est trop compliqué et qu'il n'y arrivera pas), on bride le développement de ses fonctions cognitives et on mine sa confiance en lui. Or, ces fonctions cognitives sont les fondations de l'apprentissage. Il s'agit de la mémoire de travail, du contrôle inhibiteur (faculté de concentration, capacité à se contrôler) et de la flexibilité cognitive (capacité de détecter ses erreurs et de les corriger). Le pari de Céline Alvarez est de prendre le temps de mettre en place ces bases avant de s'attaquer à la suite, en s'appuyant toujours sur les principes fondamentaux suivants: - parler avec l'enfant - être chaleureux - aider l'enfant à se calmer - l'aider à s'exprimer - l'aider à patienter - favoriser l'autonomie quotidienne - challenger l'enfant avec des difficultés - apporter du sens - suivre les motivations de l'enfant - accueillir l'erreur - encourager l'effort - moins diriger - individualiser - réduire les écrans - améliorer la qualité du sommeil Ce livre est le journal de bord, agrémenté de nombreuses photos, de trois enseignantes dans des zones défavorisées et à fort taux d'enfants dont les parents ne parlent pas bien français. On y découvre leurs enthousiasmes et leurs découragements au fur et à mesure, ainsi que l'accompagnement de Céline Alvarez qui vient les aider à passer les caps difficiles, car passés les moments de joie du départ de l'aventure, les premiers écueils arrivent avec leur lot de doutes. Et on voit le miracle de la transformation s'opérer, une transformation que l'on sent profonde et durable. Comme à Gennevilliers, les résultats seront là, au-delà des espérances des enseignantes, de leurs directeurs.trices, et des parents. Les salles de classes se métamorphosent et fusionnent, les élèves avancés aident ceux qui ont plus de difficultés, le respect s'installe avec de nombreuses marques d'affection envers les enseignantes, et l'empathie entre enfants paraît. Et le métier d'enseignant retrouve tout son sens et sa noblesse. Non seulement, les enfants gagnent en autonomie et en confiance en eux, mais de façon touchante, les enseignantes aussi. Deux phrases ont retenu particulièrement mon attention: "la limite n'est pas un problème, c'est notre outil de travail" et "l'humain a repris sa place". Et si la véritable innovation n'était décidément pas de l'ordre des technologies mais bien de l'ordre de la pédagogie ? Et si les adultes n'avaient finalement pas tout faux à imposer ce qu'ils pensent être bénéfique à l'enfant sans respecter la nature même de l'apprentissage ? J'aime la science quand elle permet à l'humain de développer naturellement ses capacités intellectuelles et émotionnelles, et notamment par effet de bord, l'empathie. Peut-être que Rousseau avait bien raison et que l'homme est bon par nature, et que c'est la société qui le corrompt... En espérant que les mandarins de l'Education Nationale aient le courage de se remettre en question.

Fabienne L. le 17/10/2019

Intéressant et motivant

Une lecture qui permet de se remettre en cause et de trouver des pistes de travail pour aller plus loin

Gabriel le 27/09/2019

Merveilleuse expérience qui donne de l’enthousiasme dans ses propres projets !

Format : Broché
Nb de pages : 246 pages
Poids : 440 g
Dimensions : 16cm X 23cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7112-0141-9
EAN : 9782711201419

Du même auteur : Céline Alvarez