Une enfance de Jésus
facebook google+ twitter

Une enfance de Jésus

de

chez Seuil

Collection(s) : Cadre vert

Paru le | Broché sous jaquette 376 pages

Grand format Livre broché
22.00 Expédié sous 3 à 6 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

traduit de l'anglais (Afrique du Sud) par Catherine Lauga du Plessis


Chronique Page des libraires, rédigée par Renaud Junillon Librairie Lucioles (Vienne)

Les lecteurs assidus savent que J. M. Coetzee est un artisan du verbe et qu’il expérimente un mode de narration différent à chaque ouvrage. À ce titre, Une enfance de Jésus peut être évoqué à travers le prisme du conte philosophique, de la relecture biblique, de la fiction kafkaïenne ou de l’univers beckettien : le roman débute en effet par l’arrivée d’un homme et d’un enfant, des immigrés venus par la mer – on ne sait pour quelles raisons – dans un pays inconnu. Pour s’intégrer, ils ont dû changer d’identité, laisser derrière eux noms et souvenirs et apprendre l’espagnol. Les voilà au centre d’accueil de Novilla où les services publics les aident à s’intégrer. Travail, logement, amitié : tout se passe pour le mieux grâce à la bonne volonté de tous. Mais bien vite, un sentiment de malaise assaille le lecteur, car derrière ce monde « parfait » se dessine un univers absurde où l’importance des racines, de la passion, de l’esprit critique est anéantie. Le lien particulier qui unit l’homme et l’enfant permet d’aborder la problématique des rapports homme/femme, de la maternité et de la paternité, du sens que l’on donne à la vie. Simon a recueilli le jeune David lors de la traversée et a juré de lui trouver une mère. Ce sera Inès. Inès dont l’amour surprotecteur et exclusif oblige Simon à endosser le rôle de père qu’il refuse pourtant. David se révèle un garçon au comportement étrange. « Si ce garçon était le seul d’entre nous avec des yeux pour voir ? Si les fous étaient en réalité sains d’esprit et si les sains d’esprit étaient en fait des fous ? », s’interroge Simon, convoquant le souvenir d’un autre pourfendeur de réalité, Don Quichotte, dont David lit et relit les aventures. Parmi les multiples pistes de lecture que distille J. M. Coetzee dans son récit, il y a celle, insistante, de la faculté sans pareille de la littérature à transcender l’homme en l’obligeant à s’interroger sans cesse.

Le jeune David et Simón, son protecteur, sont
arrivés - on ne sait d'où - par bateau au camp
de Belstar, où ils ont été reconditionnés afin de
s'intégrer dans leur nouveau pays : nouveaux noms,
nouvelles dates de naissance, mémoire lavée de tout
souvenir, apprentissage rapide de l'espagnol, langue du
pays. Puis ils ont traversé le désert et ont atterri
au Centre d'accueil de Novilla, où les services publics
leur allouent un logement et aident Simón à trouver
un emploi de docker. David ayant perdu en mer la lettre
qui expliquait sa filiation, Simón se fait le serment
de lui trouver une mère que son intuition seule
désignera. Inés est l'élue. Elle accapare l'enfant,
dont elle fait sa chose.

Avec Une enfance de Jésus, Coetzee opère un retour
spectaculaire à la manière romanesque. Ce récit,
impressionnant par la fraîcheur de la relation que
l'auteur instaure entre l'homme et l'enfant, est
une fable universelle aux multiples lectures possibles,
où les questions qui restent sans réponse en amènent
de nouvelles comme dans un cycle éternel. Un roman
qui stimule l'intellect et l'imagination, qui fait grandir
le lecteur et s'imprime en lui.
Le jeune David et Simon, son protecteur, ont été reconditionnés pour s'intégrer dans leur nouveau pays. Ils sont pris en charge dans un centre d'accueil et Simon trouve un emploi de docker. David ayant perdu la lettre qui expliquait sa filiation, Simon lui trouve une mère, Inès, qui s'accapare l'enfant et s'enfuit avec lui. ©Electre 2020
Format : Broché sous jaquette
Nb de pages : 376 pages
Poids : 408 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-02-109985-0
EAN : 9782021099850

Du même auteur : John Maxwell Coetzee