Une enquête de l'inspecteur Vouzelles. Meurtre en Champagne
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 250 pages
Poids : 410 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-908456-63-9
EAN : 9782908456639

Meurtre en Champagne

de

chez Pythagore

Serie : Une enquête de l'inspecteur Vouzelles

Paru le | Broché 250 pages

21.30 Disponible - Expédié sous 8 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

Quatrième de couverture

Meurtre en Champagne

Une enquête de l'inspecteur Vouzelles

J'ai rencontré Patricia Osganian au cours d'un entretien que j'avais accordé à la revue Mouvements aux éditions de La Découverte, pour un dossier intitulé « Le polar : entre critique sociale et désenchantement », qu'elle co-dirigeait. Je l'ai croisée par la suite lors des débats qui ont succédé à la sortie de ce numéro puis à diverses reprises à l'occasion de rencontres, notamment au Salon du livre, dédiées au rapprochement entre roman noir et politique. Nous étions alors sur deux registres un peu différents. Elle, en universitaire, abordait le polar comme un objet d'étude, avec recul et distance. Moi, j'avais le sentiment de me débattre au jour le jour avec la matière romanesque, sans toujours bien savoir où j'allais. D'où l'intérêt de notre confrontation. Mais nous partagions la même conviction sans faille dans la force critique du roman noir, même si, là encore, nos penchants n'étaient pas tout à fait les mêmes.

Patricia avait consacré l'une de ses principales contributions dans la revue Mouvements à la filiation entre l'oeuvre de Dostoïevski et celle de Jim Thompson. Son goût la porte vers les enquêtes policières qui fonctionnent comme des supports à la plongée dans la complexité et les noirceurs de l'âme humaine. J'ai beaucoup plus tendance à construire un roman comme une machine dont les rouages personnages existent à travers leurs frottements, leurs chevauchements, le vieux courant behaviouriste, pour tout dire. Mais nous nous retrouvions de nouveau autour de l'idée, centrale dans ce fameux numéro de la revue Mouvements, que la littérature noire est celle du désenchantement, et, par excellence, celle des premières décennies du XXIe siècle.

Et voilà que Patricia quitte son poste d'observation universitaire et plonge à son tour dans le grand bain des fabricants de romans. C'est formidable, bienvenue dans la confrérie. Toutes ces années passées à côtoyer les bons auteurs, à leur consacrer articles et monographies, aboutissent à la naissance de l'inspecteur Vouzelles, en pays d'Argonne, à ce Meurtre en Champagne. Narration élégante et distanciée, flic amer, peu convaincu par l'idée du rachat et de la rédemption, et surtout le pays de Champagne-Ardenne, avec ses chaleurs lourdes de l'été, sa longue histoire de grandes guerres peuplée de défaites et de victoires et cette sourde et perpétuelle attente marquée par le chômage et la pauvreté.

Nulle région, semble-t-il, ne pouvait être plus propice aux pérégrinations mélancoliques de l'inspecteur Vouzelles dont c'est la première enquête.

Souhaitons-lui longue vie.