Une histoire du sensible
facebook google+ twitter

Une histoire du sensible

la perception des victimes de catastrophe du XIIe au XVIIIe siècle
actes du colloque international tenu à Lorsch (Allemagne, Hesse) du 11 au 14 décembre 2014

chez Brepols

Collection(s) : Culture & société médiévales, n° 35

Paru le | Broché 241 pages

Professionnels

Grand format Livre broché
36.93 Indisponible

Centre d'études supérieures de civilisation médiévale

Cet ouvrage se propose de réfléchir à la construction historique de la condition de victime, en relation avec les événements traumatiques dans l'Europe médiévale et moderne. Dans le contexte contemporain, le discours et la gestion des situations de catastrophe ou de mort de masse s'organisent en priorité autour de la place des victimes dans la fabrique événementielle. Cette attitude de la société contemporaine face à la dévastation, qualifiée tantôt de « compassionnelle », tantôt « d'humanitaire », ou bien encore de « tragique », reflète une forme de sensibilité qui définit en premier lieu la réalité catastrophique comme un drame.

Une telle approche de la souffrance possède-t-elle cependant une histoire ou constitue-t-elle une constante anthropologique de la société occidentale ? Quel regard les sociétés médiévales et modernes ont-elles posé sur cet aspect autant éthique que social du réel ? Les essais réunis dans ce volume proposent d'offrir quelques pistes de réflexion. À la lecture ambiguë de la victime au Moyen Âge, entre souffrance et responsabilité, la Renaissance semble commencer à proposer une vision plus « tragique » des individus souffrants. Les victimes peuvent dès lors entrer progressivement dans une politique des émotions qui triomphe au XVIIIe siècle.
Les contributions examinent la perception de la souffrance, des catastrophes et de leurs victimes au Moyen Age et à l'époque moderne. Ils interrogent les discours savants et politiques à l'égard des calamités, la place des massacres et des atrocités militaires, ainsi que l'usage social des émotions. ©Electre 2019
Format : Broché
Nb de pages : 241 pages
Poids : 400 g
Dimensions : 16cm X 24cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-503-57494-3
EAN : 9782503574943