Une histoire politique du ring noir
facebook twitter

Une histoire politique du ring noir

de Tom Molineaux à Muhammad Ali

de

chez Syllepse

Collection(s) : Radical America

Paru le | Broché 297 pages

Tout public

Grand format Livre broché
17.00 Disponible - Expédié sous 5 jours ouvrés
Ajouter au panier Frais de livraison

(L'Atelier)

"Rares étaient ceux qui soupçonnaient qu'en ce 19 juin 1936, le Yankee Stadium serait le théâtre de l'une des plus grandes surprises de l'histoire de la boxe. (...) Ce soir-là, ce n'est pas seulement Joe Louis qui se retrouva à terre. Dans sa chute, il semblait avoir précipité une partie de l'Amérique noire. L'état de consternation qui régna en certains lieux ne put échapper aux témoins de cette longue, triste et inoubliable nuit."(p.169)


Joe Louis vs Max Schmeling, le plus grand boxeur noir de l'époque perd ce soir-là contre un boxeur blanc héros du Parti nazi allemand.



Chafik Sayari fait une histoire politique et raciale de la boxe américaine au XX° siècle. Avec ce livre, les éditions Syllepse ajoutent un autre ouvrage décisif à leur collection "Radical America".

Même sans la pratiquer, chacun-e a au moins une vague idée de la boxe, l'histoire racontée par Chafik Sayari montre tous les enjeux et les espoirs qui ont investi le ring. Les combats qui s'y sont déroulés ont incarné, souvent très explicitement, le combat de la population afro-américaine contre les tenants d'une amérique blanche. Les boxeurs noirs ont soulevé des espoirs inouïs, abattus bien des barrières et des discours. Ils ont mis KO dans les cordes ceux qui ne voyaient les noirs que comme des sauvages, quitte à être, pour certains, récupéré comme héros de la nation américaine tant qu'ils restaient à leur place. Le livre de Sayari nous plonge avec passion dans la destinée des grands boxeurs du vingtième siècle, et fait toute l'histoire des coups portés au prestige racial blanc. La boxe apparaît alors un sport politique tout autant qu'il y eut des politiques sportives d'affirmation et de vengeance.

"Racisme et histoire des États-Unis s'entremêlent et dessinent des figures comme autant de coups portés, reçus et esquivés".



Radical America

Aux États-Unis, le ring a toujours été un terrain de mise en scène de la domination raciale et de sa contestation. Tel est le point de départ d'un récit sensible et incarné, faisant revivre la trajectoire de quelques-uns des plus grands boxeurs noirs de l'histoire américaine. De la période esclavagiste au mouvement des droits civiques des années 1960, en passant par les deux guerres mondiales, la figure du boxeur noir n'a cessé de cristalliser les espoirs de la population afro-américaine mais aussi la haine et le désir de vengeance du pouvoir et de ses alliés.

On croisera dans les pages de ce livre de nombreux boxeurs, dont Tom Molineaux, ancien esclave qui devint célèbre lorsque ses victoires portèrent atteinte au prestige racial blanc ; Peter Jackson, victime, comme tant d'autres boxeurs noirs, de la barrière de couleur qui le priva de la consécration suprême sur le ring ; Jack Johnson, premier champion du monde noir des poids lourds en 1908, ou encore Muhammad Ali, « le plus grand ».

Dans Histoire politique du ring noir, sport et politique, racisme et histoire des États-Unis s'entremêlent et dessinent des figures comme autant de coups portés, reçus et esquivés.
Une histoire de la boxe afro-américaine depuis les combats forcés pratiqués dans les plantations esclavagistes jusqu'au triomphe de Muhammad Ali. Dessinant en creux la condition et l'émancipation des Noirs aux Etats-Unis, ce récit brosse les portraits de boxeurs tels que Peter Jackson, victime de la ségrégation, et Jack Johnson, champion du monde cible d'une campagne de lynchage. ©Electre 2021
Format : Broché
Nb de pages : 297 pages
Poids : 394 g
Dimensions : 15cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-84950-904-3
EAN : 9782849509043