Valeurs de la biodiversité et services écosystémiques : perspectives interdisciplinaires Feuilleter
Lire les informations techniques

Valeurs de la biodiversité et services écosystémiques : perspectives interdisciplinaires

chez Quae

Broché 219 pages
Paru le 24/03/2016
Impression à la demande
35,00
Impression à la demande chez l'éditeur - Expédié sous 15 à 20 jours ouvrés

La biodiversité, à la fois source et produit du bon fonctionnement des écosystèmes dont dépendent les services écosystémiques, joue de nombreux rôles. Dans un contexte de pressions toujours croissantes sur les milieux naturels, les études sur les valeurs de la biodiversité et les services écosystémiques aident à mieux comprendre les interactions entre nature et sociétés, à anticiper les bouleversements à venir et à concevoir des mesures de gestion appropriées.

Cet ouvrage découle d'un séminaire qui a mobilisé plus de 40 scientifiques de diverses disciplines : écologie, philosophie, géographie, droit, économie, génétique, anthropologie, sciences politiques. Il a fidèlement conservé la libre expression de perspectives parfois divergentes afin de restituer la dimension dynamique et vivante des processus d'avancée des connaissances.

Trois thèmes y sont abordés : la question des valeurs de la nature en général, les relations entre biodiversité et bien-être humain à travers les services écosystémiques, et enfin les différentes formes de mise en application de ce concept.

Nous espérons qu'à sa mesure, il participera à alimenter le nécessaire débat de société sur notre rapport à la nature.

Biographie

Ilse Geijzendorffer, écologue, est actuellement chargée de recherche contractuelle au CNRS. En France depuis 2012, elle travaille sur la région méditerranéenne, principalement sur la biodiversité et les services écosystémiques dans les agroécosystèmes.

Harold Levrel est professeur d'économie à l'Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement (AgroParisTech). Son principal domaine de recherche est l'étude comparée des politiques environnementales ayant pour objet la conservation de la biodiversité et la gestion des écosystèmes exploités ou protégés.

Virginie Maris, philosophe de l'environnement au CNRS, travaille sur le rapport à la nature et la conservation de la biodiversité. Elle s'intéresse à l'épistémologie des sciences de la conservation ainsi qu'aux questions éthiques et politiques que soulève la conservation de la biodiversité et des services écosystémiques.

Philip Roche est directeur de recherche en écologie et directeur adjoint scientifique du département Territoires d'Irstea. Il travaille principalement sur les questions liées à la dynamique écologique, à la biodiversité et aux services écosystémiques, et notamment aux relations entre services et intégrité des écosystèmes.

Valeurs de la biodiversité et services écosystémiques chez Quae