Vivant
facebook google+ twitter

Vivant

de

chez Syros

Collection(s) : Grand format

Paru le | Broché 183 pages

Bons lecteurs (à partir de 9 ans) | A partir de 12 ans

Grand format Livre broché
14.95 En stock - Expédié lundi
Ajouter au panier Frais de livraison

Chronique Page des libraires, rédigée par Enrica Fourès Librairie La Sadel (Vannes)

Le mystère, la tension, dès les premières lignes du premier chapitre, sont installés. Les deux personnages qui entrent en scène nous happent dans une course qui va rythmer le roman, ponctuer les chapitres dans lesquels les voix de leurs amis s’élèvent pour situer le contexte et donner des éléments de réponse à cette folie. Car ces deux coureurs, le chasseur et la proie, ce sont Mattéo et Elias, respectivement le meneur du petit groupe d’étudiants et l’« étranger », que personne, excepté celui qui l’a convié, ne connaît. Elias, c’est aussi le petit grain de sable lumineux qui va enrayer la machine trop bien rodée d’un Mattéo jusque-là charismatique, habitué à être le plus fort, le plus doué, le plus admiré. Le piédestal se fissure, libérant les zones d’ombre du jeune homme, laissant germer et s’épanouir les graines de jalousie et de peur de l’inconnu qui sommeillent en lui, pour finalement s’effondrer, le laissant démuni, perdu, désormais sans repères, hormis cette haine qui le guide et le submerge comme une vague sombre. Mais si c’est la pulsion de mort qui porte l’un, qu’est-ce qui donne des ailes à Elias, cet autre qui ne semble ressentir ni fatigue, ni douleur ? Vivant est un roman coup de poing et coup de cœur, haletant comme une course éperdue vers la mort et vers la vie, irrémédiablement liées l’une à l’autre. C’est un texte brillant et riche qui nous parle de nombreux sujets, qui peut se lire sous de multiples angles. Roland Fuentès y évoque, entre autres, le passage de l’adolescence à l’âge adulte, la confusion des sentiments, l’acceptation de l’autre et de soi ou encore ce que signifie notre existence et comment nous l’appréhendons. Ce roman bref, qui dure le temps d’un souffle, le temps de quelques battements de cœur donne envie de se sentir vivant… pleinement vivant.

Chronique Page des libraires, rédigée par Sylvie Chavelli, École Gabriel Péri (Saint-Chamas)

Une course poursuite haletante dans les calanques marseillaises. Que s’est-il passé pour que Mattéo poursuive avec fureur, un couteau à la main, le charismatique Elias ? Leur séjour « révisions, sport et détente » avait pourtant bien commencé… Vivant est un roman qui se lit d’une traite, on retient sa respiration face à ces deux athlètes qui vont au bout d’eux-mêmes dans une lutte qui va au-delà de la jalousie.

Sept étudiants passent leurs vacances ensemble. L'un d'eux invite un nouvel ami, inconnu du groupe, Elias, qui cristallise aussitôt tous les regards. Nul n'aurait pu prévoir que le séjour entre potes qui s'annonçait si bien - sport, révisions, détente - tournerait en un combat à la vie, à la mort. À moins que la haine de « l'autre » n'ait été là, en germe, dès le premier instant.

Un roman qui nous happe, au rythme d'une course-poursuite effrénée. Brillant et nécessaire.
Sept étudiants partent ensemble pour les vacances. Ils sont rejoints par Elias, le nouvel ami de l'un d'entre eux. Mais le séjour entre amis prend une tournure dramatique. ©Electre 2018
Format : Broché
Nb de pages : 183 pages
Poids : 249 g
Dimensions : 14cm X 21cm
Date de parution :
ISBN : 978-2-7485-2532-8
EAN : 9782748525328

Du même auteur : Roland Fuentès