Voyage et destin
facebook twitter

Fiche technique

Format : Broché
Nb de pages : 419 pages
Poids : 579 g
Dimensions : 14cm X 22cm
Date de parution :
EAN : 9782268041957

Voyage et destin

de

chez Rocher

Collection(s) : Anatolia

Paru le | Broché 419 pages

21.30 Indisponible

traduit de l'allemand par Pierre Galissaires


Quatrième de couverture

«Le matin du jeudi 16 mai 1940, je mettais le point final à un travail qui m'avait occupé de longs mois. La radio marchait dans la pièce à côté. Le speaker annonça que la "poche" du front nord de l'armée française n'avait pu être colmatée. Le communiqué ne parlait en rien de percée ou de rupture du front, mais il suffisait d'avoir des oreilles pour comprendre. La plume me tomba des mains.»

Ce livre essentiel de l'auteur du légendaire roman Berlin Alexanderplatz relate de manière bouleversante sa fuite à travers la France occupée, puis à travers l'Espagne et le Portugal, où l'attend un bateau qui l'emmènera vers l'Amérique.

On trouvera dans ces pages un tableau saisissant des heures les plus noires de l'Occupation, quand la terreur de l'occupant n'épargnait personne.

Au-delà des descriptions prises sur le vif qui donnent à ce témoignage une force salutaire, ce livre raconte également une odyssée personnelle dans laquelle l'auteur médite sur le parcours de sa propre vie et fait face à ses angoisses les plus intimes. Cette expérience qui l'a confronté à l'épreuve de la survie, heure après heure, le projette dans une somme d'interrogations fondamentales sur la destinée du monde, et sur la sienne, transfigurée par les événements qu'il traverse.

Biographie

Alfred Döblin (Stettin, 1878 - Fribourg-en-Brisgau, 1957) fut médecin-officier dans l'armée allemande pendant la Première Guerre mondiale. Il connut la renommée internationale dès la parution en 1929 de son roman Berlin Alexanderplatz. Le 10 mai 1933, après que ses livres furent brûlés sur la place publique par les nazis, Döblin quitte l'Allemagne. Il s'installe en France en 1934 et devient citoyen français en 1936. Au moment de l'entrée des troupes allemandes en France, en 1940, il est contraint de fuir son pays d'adoption. Arrivé aux Etats-Unis, il se convertit, au terme d'une longue crise spirituelle, à la foi catholique.

Du même auteur : Alfred Döblin