lalibrairie.com

vous êtes déjà client, identifiez-vous



Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici

vous n'êtes pas encore client, inscrivez-vous


Consultez nos Conditions Générales de Ventes

  liste envies menu roll menu

Veuillez vous identifier pour consulter votre liste d'envies



Votre panier est vide



ombre gaucheombre droite

les lectures recommandées par nos librairies

Sensible Moyen Age : une histoire des émotions dans l'Occident médiéval

coup de coeur

Auteur(s) : Damien Boquet, Piroska Nagy

Edition : Seuil

Collection : L'Univers historique

Format : Broché

Nb de pages : 467

Date de parution : 15/10/2015

Sur commandeSur commande
25,00 €
envoyer pas emailEnvoyer par mail

coup de coeur Chronique Page des libraires, rédigée par Caroline Clément Librairie Coiffard (Nantes)

« Cette étrange matière affective dont nous sommes faits », disent-ils. Les historiens Damien Boquet et Piroska Nagy, auteurs de Sensible Moyen Âge, une histoire des émotions dans l’Occident médiéval, étudient depuis plusieurs années la sensibilité des hommes et des femmes du Moyen Âge, cette « enfance de l’Europe ». Ils ont porté leur regard sur l’impalpable, l’insaisissable : l’émotion. Hommes et femmes du Moyen Âge passaient-ils du rire aux larmes ? étaient-ils si immatures qu’on a tendance à le croire ? Leurs colères, leurs cris, leurs amours, leurs peurs, prétendument infantiles, avaient-ils un sens familial, politique, social ? L’Histoire de la vie affective, délaissée jusqu’alors par les spécialistes, appréhendée grossièrement, de manière presque caricaturale, est ici reprise avec soin, dans les détails, et c’est l’historicité des affects qui est questionnée. Les émotions agissent dans l’histoire, mais elles ont elles-mêmes une histoire, assurent les auteurs, qui ont passé au peigne fin la littérature profane et spirituelle, une abondante iconographie, les chroniques de l’époque, produits d’un millénaire de culture médiévale. « Nous sommes convaincus que l’émotion est au cœur de l’anthropologie du Moyen Âge occidental », déclarent Damien Boquet et Piroska Nagy. « Les sociétés humaines sont impénétrables à l’observateur qui omet d’en ausculter les palpitations émotionnelles. » Actrices de premier plan, les émotions individuelles et collectives forgent les sociétés, les structurent, les modèlent. Haines et joies, amitiés et inimitiés, hontes et repentances rejoignent la raison et gouvernent parce qu’elles sont porteuses d’une dynamique, d’un sens. Ainsi s’ordonnent la charité passionnée, la violence, la ferveur, le mysticisme. Depuis le très haut Moyen Âge jusqu’au xve siècle, depuis la christianisation des affects jusqu’à la conquête mystique de l’émotion en passant par l’affect monastique, l’éthique et l’esthétique des émotions, on assiste à l’essor d’une pensée chrétienne profondément et durablement influente. « Le modèle chrétien d’affectivité se construit, se répand, pénètre la société médiévale tout en interagissant avec d’autres modèles de valorisation de l’affect, déjà présents ou en voie de construction parallèle. » Alors que les sciences cognitives et les neurosciences examinent nos émotions sous un angle essentiellement individuel et psychologique, Damien Boquet et Piroska Nagy soulignent le caractère et le rôle social des émotions médiévales. Fallait-il les maîtriser, les contenir, les canaliser ? Fallait-il encore les mettre en scène, les véhiculer, les partager, en faire un usage politique, calculé ? L’ordre et le désordre apparent des émotions, leur puissance, entre la sphère intime et le domaine public, sont ici au cœur de toutes les réflexions. L’affaire est vaste, son traitement remarquable. Sensible Moyen Âge est un ouvrage brillant, résolument passionnant.

Que peut-on savoir de la vie affective au Moyen Âge ? Sur ce sujet longtemps négligé, les sources sont pourtant nombreuses : la littérature profane et spirituelle, l'iconographie, les chroniques, mais aussi la théologie et la médecine nous livrent mille indices sur la place des émotions dans la vie sociale. De la colère d'un puissant à l'indignation du petit peuple, de la honte démonstrative d'une sainte à la crainte de l'humiliation d'un grand, de l'amitié entre moines à l'imitation souffrante du Christ, de l'enthousiasme d'un groupe de croisés à la peur d'une ville entière face à la guerre ou à la peste qui approche, les exemples sont multiples. L'émotion n'est pas l'expression d'une confusion des esprits ni d'un chaos des règles sociales. Ces éclats de joie et de douleur, signes d'une humanité entière, produisent du sens qui ne se comprend que dans son contexte. Tout au long du millénaire médiéval, un modèle chrétien d'affectivité, élaboré à petite échelle dans les laboratoires monastiques, se construit, se répand, pénètre la société, tout en interagissant avec d'autres modèles, déjà présents ou en voie de construction parallèle, comme celui de la culture de cour. L'émotion au Moyen Âge irrigue les relations sociales, dans une diversité d'interprétations et une vitalité culturelle qui impressionnent.

Damien Boquet est maître de conférences à l'université d'Aix-Marseille. Il a notamment publié L'Ordre de l'affect au Moyen Âge (CRAHM, 2005).

Piroska Nagy, professeure à l'Université du Québec à Montréal, est l'auteure de Le Don des larmes au Moyen Âge (Albin Michel, 2000).

Les deux historiens codirigent le projet de recherche EMMA, Émotions au Moyen Âge (http://emma.hypotheses.org).

Format : Broché

Nb de pages : 467 pages

Poids : 666 g

Dimensions : 16 cm X 24 cm

Collection(s) : L'Univers historique

Editeur : Seuil

Date de parution : 15/10/2015

ISBN : 978-2-02-097645-9

EAN : 9782020976459