lalibrairie.com

vous êtes déjà client, identifiez-vous



Vous avez oublié votre mot de passe ? Cliquez ici

vous n'êtes pas encore client, inscrivez-vous


Consultez nos Conditions Générales de Ventes

  liste envies menu roll menu

Veuillez vous identifier pour consulter votre liste d'envies



Votre panier est vide



ombre gaucheombre droite

Littérature islandaise

La femme à 1.000°

coup de coeur

Auteur(s) : Hallgrimur Helgason

Traducteurs : Jean-Christophe Salaün

Edition : Presses de la Cité

Collection : Domaine étranger

Format : Broché

Nb de pages : 632

Date de parution : 22/08/2013

Sur commandeSur commande
23,00 €
envoyer pas emailEnvoyer par mail

coup de coeur Chronique Page des libraires, rédigée par Emmanuelle George Librairie Gwalarn (Lannion)

Inventive, irrévérencieuse et surprenante, cette autobiographie fictive d’une octogénaire en phase terminale de cancer et qui vit isolée dans un garage vaut le détour. Assurément, le comique et le tragique s’y disputent la vedette. Car, La Femme à 1000°, deuxième roman traduit en français de Hallgrímur Helgason, est non seulement le portrait d’une moribonde acerbe et culottée qui prépare avec application sa crémation, mais aussi l’histoire d’une Islandaise dont le destin fut ponctué d’explosifs et de violences… et qui ne mâche pas ses mots pour raconter sa vie. Pour seule compagnie, la vieille Islandaise dispose de son ordinateur portable, de ses cigarettes, et d’une grenade datant de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Rien de moins que des compagnons d’agonie indispensables. Le tabac ? C’est son oxygène ! Le Net, les mails ? Elle maîtrise et communique à sa façon avec un tas d’amis ! La grenade ? Indispensable ! Car avant de mourir, elle a décidé de tout faire péter. Elle a aussi, il faut lui reconnaître ça, la langue bien pendue pour passer en revue son passé singulier et aussi tumultueux que celui de son pays. Petite-fille du premier président de l’Islande, fille d’une paysanne et du seul nazi islandais avéré, elle a connu la guerre, l’exil, beaucoup d’hommes (parfois même célèbres !) et sa mémoire ne lui fait pas défaut pour raconter la violence, l’injustice ou la mort qui rôde… Dans ce roman aux multiples facettes – en apparence déjanté mais faussement léger –, humour, cynisme, tendresse, absurde, poésie et noirceur ont voix au chapitre. On découvre un pan de l’Histoire islandaise en naviguant entre fantaisie et profondeur grâce à la maîtrise d’un auteur qui a brillamment changé la réalité en fiction (et inversement). Avec originalité, gouaille et acuité.

Condamnée à vivre dans un garage avec pour seule compagnie son ordinateur portable, une provision de cigarettes et une grenade datant de la fin de la Seconde Guerre mondiale, une octogénaire islandaise atteinte d'un cancer en phase terminale revient sur sa vie en attendant la mort. Car Herra, comme on l'appelle, a beaucoup de choses à raconter. Petite-fille du premier président d'Islande, fille d'une paysanne et du seul nazi islandais avéré, elle a, au fil de son existence mouvementée, vécu la guerre et l'exil, connu beaucoup d'hommes, parfois célèbres, et vu la mort, de bien trop près. Avant de s'envoyer en l'air pour de bon, elle passe en revue son passé et celui de son pays, l'occasion pour elle de régler au passage quelques comptes.

Dans ce roman inclassable et truculent qui, à la manière d'un collage, alterne humour, cynisme, tendresse, absurde, poésie et noirceur, Hallgrimur Helgason fait preuve d'une inventivité linguistique époustouflante. La Femme à 1000° navigue entre légèreté et profondeur au gré du récit de l'irrévérencieuse Herra, dont l'histoire est à l'image de celle de l'Islande, sa patrie, et de celle de l'Europe : mouvementée, sanglante et tragique.

traduit de l'islandais par : Jean-Christophe Salaün

Format : Broché

Nb de pages : 632 pages

Poids : 613 g

Dimensions : 14 cm X 23 cm

Collection(s) : Domaine étranger

Editeur : Presses de la Cité

Date de parution : 22/08/2013

ISBN : 978-2-258-10033-6

EAN : 9782258100336

du même auteur